Les ongles sont plus qu’un simple support pour le vernis à ongles, ils en disent long sur notre santé. Savoir avoir des ongles sains est plus facile à dire qu’à faire parfois. Les nutriments comme le collagène, la biotine et le zinc aident à rendre les ongles les plus forts, mais il y a beaucoup plus à raconter.

Que disent vos ongles au sujet de votre santé ?

Pratiquement toutes les carences nutritionnelles peuvent affecter la croissance de l’ongle d’une manière ou d’une autre.
Cette citation de chercheurs dans une étude de 2010 publiée dans la revue Clinique en Dermatologie résume bien la situation. Des ongles forts et lisses ne sont pas seulement désirables pour des raisons cosmétiques. Nos ongles sont comme une carte routière qui raconte notre histoire de santé.
Les problèmes de santé incontrôlés et les carences nutritionnelles s’ajoutent aux problèmes d’ongles. Une variété de vitamines, de micronutriments et de protéines sont nécessaires pour des ongles sains et forts.
En fait, les scientifiques peuvent lire dans les ongles s’il y a des niveaux élevés de cortisol indiquant le stress ou si quelqu’un est diabétique. Ils peuvent même dire si une femme âgée a eu une fracture ou non basée sur l’analyse des ongles !
Les ongles fragiles peuvent être un signe révélateur d’hypothyroïdie, et 50 % des personnes atteintes de psoriasis ont des problèmes d’ongles liés à l’inflammation de la peau.

Suppléments et vitamines pour des ongles en santé

Les ongles sont principalement constitués de la protéine kératine, de sorte que des quantités suffisantes de protéines sont nécessaires pour des ongles sains. La santé des ongles dépend de bien plus que des protéines.

Peptides de collagène

Les peptides de collagène sont une forme de protéine pure qui contient les acides aminés nécessaires. On le trouve naturellement dans le bouillon d’os, mais j’utilise aussi un supplément de collagène nourri à l’herbe. Une étude publiée en 2017 dans le Journal of Cosmetic Dermatology indique que le collagène est un acteur majeur dans le renforcement des ongles. Les participants prenant du collagène ont constaté que
-La croissance des ongles a augmenté de 12%.
-Les ongles cassés ont diminué de 42%.
-64% des participants ont vu les ongles cassants s’améliorer.
-88% ont vu une amélioration même un mois après le traitement au collagène.

Plutôt impressionnant!

-Le Zinc

Après le fer, le zinc est le minéral le plus abondant dans notre corps, mais selon l’Organisation Mondiale de la Santé, environ un tiers de la population souffre d’une carence en zinc.
Le zinc aide le corps à absorber les protéines, c’est pourquoi il est important de construire des ongles forts et sains. Il existe d’excellentes sources de zinc :
-Saumon (contient aussi du sélénium et du cuivre, qui aident à la production de collagène)
-Huîtres (une énorme 493 % VQ de zinc par portion)
-Le bœuf, le crabe et le homard contiennent tous du zinc, le poulet n’étant pas trop loin derrière.

La viande rouge est l’une des meilleures sources de zinc bio disponible. Il contient également le fer, les protéines et le collagène nécessaires à la santé de la peau et des ongles. Une étude publiée dans le Journal des Nutriments a révélé que les femmes qui mangent moins de 40 grammes de viande rouge par jour sont 4 fois plus susceptibles d’avoir une carence en zinc que celles qui en mangent plus près de 70 grammes.
De plus, faire tremper les noix et les grains pour réduire les acides phytiques qui bloquent l’absorption du zinc est une bonne idée.
Biotine. Cette vitamine hydrosoluble fait partie de la famille des vitamines B. Il a été cliniquement démontré que la biotine renforce les ongles dans de multiples études de cas. Les aliments riches en biotine comprennent les abats, les œufs, le poisson, la viande, les graines, les noix, le saumon et la patate douce.
Au moins 33 % des femmes enceintes et allaitantes présentent une carence en biotine, même si elles consomment la quantité quotidienne normale de biotine. Cette vitamine doit donc généralement être augmentée pendant la grossesse et l’allaitement.

-Le Fer

Certains ongles sont fragiles ou cassants en raison d’une carence en fer. Augmenter les aliments riches en fer et les suppléments ainsi que la vitamine C (qui améliore l’absorption du fer) aidera si c’est le problème. Une condition appelée clous de cuillère , où les clous s’incurvent vers le haut sur les côtés, est également liée à une carence en fer. Cuisiner avec de la fonte, manger de la viande rouge (avec beaucoup de légumes) et ajouter du foie nourri à l’herbe devrait aider.

Le Calcium.

Ce nutriment est nécessaire pour des ongles forts et sains, mais il doit être accompagné de vitamine K2. Le K2 se trouve dans les produits animaux nourris à l’herbe, en particulier le beurre. K2 transporte le calcium là où il doit aller dans le corps, y compris les ongles.

-Le silicium ou silice.

Cette étude a révélé que 10 milligrammes de silicium par jour aidaient à renforcer les ongles faibles. D’autres chercheurs n’ont trouvé aucune différence avec la supplémentation en silice chez ceux qui sont déjà à des niveaux optimaux. La silice est un nutriment nécessaire pour l’organisme, mais si nous en recevons suffisamment par le biais des aliments, la supplémentation peut ne pas être nécessaire.
La terre de diatomées contient de la silice, tout comme la prêle aux herbes. La prêle est soluble dans l’eau, donc elle fonctionne mieux lorsqu’elle est consommée sous forme d’eau ou d’infusion de vinaigre.

-La Vitamine A

La vitamine A aide le corps à transformer les protéines dont votre corps a besoin pour fabriquer des ongles sains et forts, et une carence en cette vitamine peut causer des problèmes. Les formes animales de vitamine A (comme celles du foie nourri à l’herbe) sont beaucoup plus bio disponibles que le bêta-carotène que l’on trouve dans les aliments végétaux comme les carottes.
Acide chlorhydrique (HCL).Tous les nutriments du monde n’aideront pas les ongles si notre corps ne peut pas les digérer. Une mauvaise absorption des nutriments due à une diminution de l’acide gastrique HCL peut avoir un impact négatif sur la santé des ongles. Prendre un supplément de HCL ou même du vinaigre de cidre de pomme dans l’eau aidera à maintenir les sucs digestifs à leur apogée.

-Le Magnésium.

Certaines personnes ayant des ongles mous et floconneux peuvent avoir des niveaux réduits de magnésium sanguin. Les ongles qui sont susceptibles de se fendre peuvent également être dus à de faibles niveaux de magnésium. Voici comment savoir si vous avez une faible teneur en magnésium.

Habitudes saines de soins des ongles

En plus d’une alimentation équilibrée, il y a des habitudes saines à adopter. Certaines choses assèchent la peau des mains, ce qui à son tour endommage les ongles.
Les désinfectants à base d’alcool pour les mains assèchent les mains, tout comme le chlore des piscines. Un désinfectant pour les mains fait maison est une meilleure option.
Le lavage fréquent des mains aide à prévenir la propagation des agents pathogènes, mais il assèche aussi les mains. Assurez-vous d’utiliser la lotion après s’être lavé les mains, comme ces barres de lotion pratiques.
Les gants peuvent être portés en faisant la vaisselle ou en faisant le ménage. Cela permet de garder les mains au sec pour éviter que les ongles ne deviennent mous et déchirants.
Voici une recette de savon naturel qui est plus doux pour les mains.
Le temps sec de l’hiver fait des ravages sur les ongles. Une autre raison d’appliquer la crème cuticule religieusement ! Utilisez une lime à ongles en verre au lieu d’une planche d’émeri. C’est plus doux pour les ongles. Coupez les ongles après la douche, quand ils sont plus mous et moins susceptibles de se briser.

Le vernis à ongles est-il nocif ou utile?

Les ongles peuvent paraître durs, mais il s’agit en fait d’une substance perméable qui se boit dans le vernis à ongles. Ceci peut provoquer le dessèchement des couches supérieures de l’ongle, invitant les levures, les bactéries et les moisissures à se développer sous la plaque d’ongle. Les ongles cassants peuvent être causés par trop de manucures, trop de vernis à ongles ou de dissolvant de vernis à ongles.
Le vernis gel populaire est encore plus dommageable pour les ongles. On rapporte qu’il cause des ongles cassants et amincissants, encore plus que le vernis à ongles ordinaire. Alors, le vernis à ongles est-il un désastre pour la santé des ongles ? Pas exactement. Ces conseils aideront les ongles à rester en bonne santé, même avec du vernis à ongles.
Éviter les ongles artificiels pour permettre au lit d’ongle de recevoir le flux d’air nécessaire.
Évitez de porter du vernis à ongles pendant de longues périodes de temps pour permettre à l’ongle de respirer.
Essayez un dissolvant naturel sans acétone. La marque Fresh therapies en a une qui n’est pas toxique.
Utilisez un vernis à ongles non toxique et évitez les produits chimiques les plus nocifs.

Remèdes maison pour l’infection des ongles

Selon la Clinique Mayo, plus de 200 000 infections des ongles surviennent chaque année. Il peut s’agir de bactéries ou de champignons. En fait, 50% des ongles jaunes sont causés par des infections fongiques.
Une étude publiée en 1996 dans la revue Microbios a testé une variété d’huiles essentielles contre les souches fongiques et bactériennes. L’huile essentielle d’orange est douce pour la peau, non photo toxique, et a été efficace contre les 22 souches bactériennes testées. Le géranium, l’orange et le patchouli ont tous éliminé les 12 souches de champignons dans le test. L’huile essentielle de menthe poivrée s’est également très bien comportée dans l’étude, et c’est aussi un bon choix lorsqu’elle est suffisamment diluée.
Les huiles essentielles de géranium, de lavande et d’arbre à thé ont également démontré une activité antifongique et antibactérienne. N’oubliez pas de consulter un professionnel de la santé si les ongles s’aggravent ou s’il y a un problème !

En résumé, des ongles en santé, ça compte!
L’hygiène des ongles est importante, mais seulement la moitié du tableau. La vraie santé vient de l’intérieur en mangeant une vraie nourriture riche en vitamines et minéraux !

Rien n’est plus relaxant qu’un bain chaud…. sauf peut-être un bain relaxant de désintoxication qui aide aussi à nettoyer le corps…..
Sérieusement – ces bains de désintoxication aideront à éliminer les toxines du corps et ils ont aussi tendance à vous fatiguer, alors je vous suggère de les faire avant le coucher !
Si vous êtes aux prises avec des toxines ou des problèmes de peau, ces recettes naturelles sont une façon simple, facile et peu coûteuse d’améliorer votre santé ! Je suis toujours prêt à prendre un bain chaud, et ces compléments naturels aident à améliorer la santé pendant que vous vous détendez !

Recette de bain de désintoxication au sel

-¼ Tasse de sel marin ou sel de l’Himalaya.
-¼ Tasses de sel d’Epsom
-¼ Tasse de bicarbonate de soude
-1/3 Tasse de vinaigre de cidre de pommes
-Huiles essentielles préférées si désiré (j’utilise 10 gouttes de menthe poivrée ou de lavande).

Instructions pour le bain de désintoxication au sel

Dissoudre le sel, le sel d’Epsom et le bicarbonate de soude dans l’eau bouillante dans un bocal de la taille d’une pinte et mettre de côté. Remplir la baignoire avec de l’eau chaude et ajouter du vinaigre de cidre de pomme. Verser le mélange de sel et ajouter les huiles essentielles si nécessaire.
Faire tremper dans le bain pendant 30 minutes ou aussi longtemps que désiré. Notez qu’avec n’importe quel bain de désintoxication, vous pouvez vous sentir fatigué ou étourdi lorsque vous sortez. Je ne recommande pas de le faire seul à la maison ou avant d’aller quelque part au cas où vous êtes fatigué ou avez besoin d’aide.
Ce bain est idéal pour apaiser l’irritation de la peau, augmenter les niveaux de magnésium, et la désintoxication générale.

Recette de bain détoxifiant à l’argile

-½ Tasse bentonite argile à bentonite
-½ Tasse Sels d’Epsom
-Huiles essentielles si désiré

Instructions pour le bain de détoxication à l’argile

Dissoudre les sels d’Epsom dans un bain chaud et ajouter des huiles essentielles si désiré. Pour l’argile, il y a deux options :
1-Mélanger vigoureusement l’argile dans une petite quantité d’eau jusqu’à ce que les grumeaux soient dissous. N’utilisez pas de métal pour cela ! Je mélange avec une cuillère en plastique dans un bocal en verre. Ajouter le mélange d’argile au bain et laisser tremper pendant au moins 20 minutes.
2-Mélanger cette argile avec un peu d’eau pour faire une pâte. Restez debout dans la baignoire remplie d’eau et frottez le mélange d’argile sur tout votre corps pour créer un masque cutané et laissez sécher pendant 5 minutes avant de vous asseoir. Cela permet un contact direct avec la peau et tire efficacement les toxines de la peau. Faire tremper dans un bain d’au moins 20 minutes ou aussi longtemps que désiré. Pendant le trempage, utilisez un gant de toilette pour enlever les restes d’argile de la peau.

Ce bain est idéal pour éliminer beaucoup de toxines car l’argile se lie aux métaux lourds et les sels d’Epsom aident à extraire une variété de toxines du corps tout en reconstituant les niveaux de magnésium.

Recette de bain de détoxication à l’oxygène

Ce bain est particulièrement utile en cas de maladie, car le gingembre aide à éliminer la congestion ou à soulager les douleurs corporelles. Il peut également être utile en cas d’allergies ou d’irritation de la peau.
-2 tasses (ou plus) de peroxyde d’hydrogène
-1 TBSP gingembre séché moulu et moulu

Instructions pour le bain de désintoxication à l’oxygène

Remplir la baignoire avec de l’eau chaude et ajouter le peroxyde d’hydrogène et le gingembre séché.
Faire tremper dans la baignoire pendant 30 minutes ou aussi longtemps que désiré.

Recette de bain de désintoxication au vinaigre

C’est un excellent bain pour apaiser les problèmes de peau car le vinaigre équilibre le pH de la peau. Bien que je n’aime pas l’odeur du vinaigre, si quelqu’un dans la famille a des coups de soleil, de l’eczéma, des pellicules ou une peau sèche qui démange, nous prenons un bain de vinaigre.
Le vinaigre de cidre de pomme a une foule d’avantages, et je trouve qu’il aide non seulement ma peau, mais il me laisse une peau douce et des cheveux brillants.

Instructions pour le bain au vinaigre

-Une ou deux fois par semaine, je remplis une baignoire d’eau chaude à l’eau chaude et j’y ajoute 1 à 2 tasses de vinaigre de cidre de pomme.
-Je fais tremper pendant 20 à 30 minutes, en utilisant une débarbouillette pour nettoyer mon visage et en m’assurant de mouiller mes cheveux.

Après le bain, je me rince sous une douche fraîche, bien que certaines sources recommandent de laisser sécher l’eau du vinaigre sur la peau.

Recette de bain à la moutarde de désintoxication

Je sais, j’ai perdu la tête, n’est-ce pas? Si ça aide, je parle de poudre de moutarde biologique, pas de la substance jaune dans une bouteille ! Les cultures anciennes utilisaient souvent cette épice dans les préparations pour apaiser les rhumes, les grippes et les douleurs musculaires, grâce à ses propriétés stimulantes pour la circulation.

Le magnésium et les huiles essentielles rendent ce bain à la fois détoxifiant et aromatique.

Instructions pour le bain à la moutarde

J’utilise cette recette qui utilise de la poudre de moutarde biologique, des sels d’epsom et un mélange d’huiles essentielles.

Notes supplémentaires pour le bain de désintoxication

-Plus l’eau est chaude, plus l’effet désintoxique sera puissant.
-Si vous avez du chlore et du fluorure dans votre eau, je recommande d’ajouter quelques cuillères à soupe d’argile bentonite à l’un ou l’autre de ces bains pour aider à absorber les produits chimiques afin qu’ils ne soient pas absorbés par la peau. Voici d’autres façons de réduire les produits chimiques dans l’eau du bain.
-N’importe lequel de ces ingrédients naturels peut être utilisé seul ou en combinaison pour un effet nettoyant.
-Toutes les recettes peuvent être doublées ou triplées, mais cela augmentera l’effet désintoxique.

Commencer une cure de désintoxication de style de vie

Je recommande de commencer lentement avec ces recettes de désintoxication de bain ou tout changement de santé. Pour vous aider, j’ai compilé toutes mes idées pour la désintoxication de votre corps et de votre maison dans mon nouveau livre The Wellness Mama 5-Step Lifestyle de désintoxication, maintenant disponible en précommande.

Important : Je ne suis pas un médecin ou un professionnel de la santé et les conseils contenus dans ce billet ne sont donnés qu’à titre informatif. Si vous êtes enceinte ou si vous avez un problème de santé, consultez un médecin avant d’ajouter quoi que ce soit à votre routine de santé.

Je suis un grand fan de gélatine depuis que notre famille a adopté le régime GAPS et cela a aidé mon fils à tolérer à nouveau les produits laitiers. J’ai également constaté d’énormes avantages pour ma peau, mes cheveux et mes ongles depuis que j’ai commencé à incorporer plus de gélatine et de collagène dans mon alimentation.

Qu’est-ce que le collagène ?

En bref, le collagène est une protéine insoluble qui représente 1/3 de la protéine de notre corps et 70% de la protéine de notre peau. Beaucoup de gens sont familiers avec son rôle dans la peau, c’est pourquoi il est dans tant de produits de beauté. Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas, c’est que le collagène est bien plus qu’un simple remède de beauté. (On en reparlera plus tard.)
La molécule de collagène est une protéine complexe composée de plus de 1 000 acides aminés, les principaux étant la proline, la glycine et l’hydroxy proline (dans une configuration triple hélice unique de trois sous-unités polypeptidiques. (Désolé, moment de science intello!)
Mais qu’est-ce que cela signifie sur le plan pratique ?

Pourquoi nous avons besoin de collagène

Cela signifie que le collagène est incroyablement fort. En fait, le collagène de type I (un type que l’on trouve dans le corps humain) est plus fort que l’acier gramme pour gramme. Il est fondamental pour la reproduction des cellules saines, les articulations, le tissu conjonctif, et plus encore.
Les acides aminés particuliers dans le collagène et la gélatine sont dits particulièrement bénéfiques dans le corps pour :
-Soutien des cheveux, de la peau et des ongles
-Pour la santé des articulations
-Pour favoriser l’élasticité de la peau et réduire les signes du vieillissement.
-Améliorer la digestion
-Comme source de protéines

Il est important de savoir que ces acides aminés proviennent des os et du cartilage (généralement des vaches) et ne sont pas présents dans la viande musculaire. Comme nous commercialisons des méthodes de cuisson traditionnelles comme la fabrication de bouillon d’os fait maison pour la commodité moderne, nous obtenons de moins en moins de collagène et de gélatine dans nos régimes alimentaires.

Plus dans un peu plus sur la façon de combler l’écart, mais d’abord :

Comment stimuler la protéine de collagène (de l’intérieur vers l’extérieur)

Voilà le truc. Tous ces produits de beauté qui contiennent du collagène ne feront pas grand-chose pour votre peau. C’est parce que les molécules de collagène sont trop grosses pour être absorbées par la peau. Cela ne veut pas dire que le collagène n’est pas vraiment bénéfique… juste que nous devons l’obtenir de l’intérieur vers l’extérieur.
Alors, comment l’obtenir ? Il y a plusieurs façons :
Sources naturelles de gélatine
Le collagène (et la gélatine, son pendant cuit) se trouve naturellement dans les bouillons de haute qualité et dans les morceaux de viande qui contiennent de la peau ou des os. Si vous avez déjà fait du bouillon d’os et l’avez gelé lorsqu’il s’est refroidi, c’est dû au collagène naturellement présent dans les os et le tissu conjonctif, qui devient de la gélatine lorsqu’il est cuit.
Il existe aussi des poudres de gélatine comme celle-ci qui contiennent 6 grammes de protéines par cuillère à soupe et qui sont relativement inodores et insipides. Cela les rend faciles à mélanger dans des boissons chaudes ou des recettes pour un supplément de protéines de qualité,

Sources naturelles de collagène

Le collagène a beaucoup des mêmes propriétés que la gélatine et c’est la forme que l’on retrouve dans le corps. Lorsque nous manquons de collagène en raison d’un régime alimentaire ou du vieillissement, nous avons besoin d’un moyen de l’obtenir de l’intérieur vers l’extérieur.
Le collagène et la gélatine ne sont pas interchangeables, mais ils ont tous les deux leurs avantages. Certaines personnes, en particulier celles qui ont de graves problèmes digestifs, ne manipuleront pas bien les protéines de gélatine pure tant qu’elles n’auront pas réglé leurs problèmes digestifs. Le bouillon d’os est une excellente option dans ce cas, mais une autre bonne option est les peptides de collagène (un autre nom pour collagène hydrolysé/hydrolysat de collagène), qui est essentiellement une forme de gélatine soluble dans l’eau froide et plus facile à digérer.
En raison de la façon unique dont le collagène hydrolysé est préparé, il contient des quantités plus élevées d’acides aminés qui favorisent la croissance et la reproduction des cellules saines, en particulier dans les tissus conjonctifs, les cheveux, les tissus cutanés, le cartilage, les ligaments et ainsi de suite. Il absorbe également plus rapidement en raison d’un taux moléculaire plus faible.

Comment utiliser l’hydrolysat de collagène et les poudres de gélatine.

Ma source de gélatine et de collagène préférée est le bouillon d’os fait maison (ou un bouillon d’os de haute qualité comme celui-ci), mais il n’est pas toujours possible d’avoir accès à un bouillon fait maison.
Même si j’adore le bouillon, il y a aussi des moments (comme un mois d’août brûlant) où une tasse de bouillon chaud n’est pas très appétissant, alors je préfère une autre option.
La gélatine en poudre et la poudre de collagène sont d’excellentes options que nous utilisons souvent à la place du bouillon.

Utilisations de la gélatine en poudre

La gélatine est excellente non seulement en raison de ses bienfaits, mais aussi en raison de sa capacité à geler dans les recettes. Il fonctionne très bien dans les jellos, les guimauves et d’autres recettes pour cette raison :
-Vitamines gommeuses maison
-Collations simples à base de fruits
-Guimauves pro biotiques
-Panna cotta au lait de noix de coco

C’est la gélatine d’herbe que nous utilisons.

L’inconvénient de la gélatine en poudre…. elle ne se mélange qu’aux liquides chauds/chauds et s’agglutine dans les boissons froides en raison de sa capacité à se gélifier. Entrez dans le collagène !

Utilisation de la poudre de collagène hydrolysé

La poudre de collagène ne se gélifie pas comme la gélatine ordinaire, mais se dissout facilement dans les boissons froides (comme les smoothies) et les boissons chaudes. Je l’utilise presque tous les jours pour ajouter des protéines et des graisses saines :
-Ma recette de café préférée
-Café infusé à froid
-Tisanes
-Recettes de smoothies

Bonus : Ce n’est pas seulement bon pour vous, mais il ajoute un délicieux onctuosité et de la mousse ! Voici la marque que nous utilisons.

Ce que nous faisons

Nous buvons encore régulièrement du bouillon d’os (fait maison ou de cette marque). J’utilise encore de la gélatine à base d’herbe dans tout ce dont nous avons besoin pour geler. J’ai découvert que tout le monde dans notre famille semble digérer plus facilement l’hydrolysat de collagène/peptides, alors maintenant nous l’utilisons la plupart du temps pour stimuler rapidement les protéines.

Aperçu

L’endométriose est un trouble dans lequel le tissu qui tapisse normalement l’utérus, appelé endomètre, se développe à l’extérieur de la cavité utérine. Il peut adhérer à l’extérieur de l’utérus, aux ovaires et aux trompes de Fallope. Les ovaires sont responsables de la libération d’un ovule Chaque mois, et les trompes de Fallope transportent l’ovule des ovaires à l’utérus.
Lorsque l’un de ces organes est endommagé, bloqué ou irrité par l’endomètre, il peut devenir plus difficile de tomber enceinte et de rester enceinte. Votre âge, votre santé et la gravité de votre état de santé influeront également sur vos chances de porter un bébé à terme.
Une étude a révélé que si 15 à 20 % des couples fertiles qui tentent de devenir enceintes auront du succès chaque mois, ce chiffre tombe à 2 à 10 % pour les couples touchés par l’endométriose.

Les symptômes vont-ils s’améliorer ou s’aggraver pendant la grossesse ?

La grossesse interrompt temporairement les règles douloureuses et les saignements menstruels abondants qui sont souvent caractéristiques de l’endométriose. Cela pourrait aussi apporter un autre soulagement.
Certaines femmes profitent de l’augmentation des taux de progestérone pendant la grossesse. On pense que cette hormone supprime et peut-être même rétrécit les croissances endométriomes. En fait, la progestérone, une forme synthétique de progestérone, est souvent utilisée pour traiter les femmes atteintes d’endométriose.
D’autres femmes, cependant, ne trouveront pas d’amélioration. Il se peut même que vos symptômes s’aggravent pendant la grossesse. C’est parce que lorsque l’utérus se dilate pour s’adapter à la croissance du fœtus, il peut tirer et étirer les tissus égarés. Cela peut causer de l’inconfort. Une augmentation de l’œstrogène peut également nourrir les croissances endométriomes.
Votre expérience pendant la grossesse peut être très différente de celle des autres femmes enceintes atteintes d’endométriose. La gravité de votre état, la production hormonale de votre corps et la façon dont votre corps réagit à la grossesse auront une incidence sur la façon dont vous vous sentez.
Même si vos symptômes s’améliorent pendant la grossesse, ils reprendront après la naissance de votre bébé. L’allaitement peut retarder le retour des symptômes, mais une fois que vos règles reviennent, vos symptômes reviendront probablement aussi.

Ce que vous devriez savoir sur l’endométriose pendant la grossesse

-Symptôme
-Risques
-Traitement
-Perspectives

Risques et complications

L’endométriose peut augmenter votre risque de complications de grossesse et d’accouchement. Ceci peut être causé par l’inflammation, les dommages structurels à l’utérus et les influences hormonales qui causent l’endométriose.
Fausse couche. Plusieurs études ont documenté que les taux de fausses couches sont plus élevés chez les femmes atteintes d’endométriose que chez celles qui n’en sont pas atteintes. Ceci est vrai même pour les femmes souffrant d’endométriose légère. Une analyse rétrospective a conclu que les femmes atteintes d’endométriose avaient 35,8 % de chances d’avortement spontané contre 22 % chez les femmes qui n’en sont pas atteintes. Il n’y a rien que vous ou votre médecin puisse faire pour empêcher une fausse couche, mais il est important de reconnaître les signes afin que vous puissiez obtenir l’aide médicale et émotionnelle dont vous pourriez avoir besoin pour vous rétablir correctement.

Si vous êtes enceinte de moins de 12 semaines, les symptômes de fausse couche ressemblent à ceux d’une menstruation:

-hémorragie
-crampe
-douleur lombaire

Vous pourriez aussi remarquer le passage de certains tissus.

Les symptômes après 12 semaines sont à peu près les mêmes, mais les saignements, les crampes et le passage des tissus peuvent être plus graves.

Naissance prématurée

Selon une analyse de plusieurs études, les femmes enceintes atteintes d’endométriose sont 1,5 fois plus susceptibles que les autres femmes enceintes d’accoucher avant 37 semaines de gestation. Un bébé est considéré comme prématuré s’il est né avant 37 semaines de gestation.

Les bébés nés prématurément ont tendance à avoir un faible poids à la naissance et sont plus susceptibles de connaître des problèmes de santé et de développement. Les symptômes d’une naissance prématurée ou d’un accouchement précoce comprennent:

Contractions régulières. Les contractions sont un resserrement autour de la section médiane, qui peut ou non faire mal.
Changement dans les pertes vaginales. Elle peut devenir sanglante ou la consistance du mucus.
Pression dans le bassin.
Si vous éprouvez l’un de ces symptômes, consultez votre médecin. Ils peuvent être en mesure d’administrer des médicaments pour arrêter le travail ou stimuler le développement de votre bébé si la naissance est imminente.

Placenta previa

Pendant la grossesse, votre utérus développera un placenta. Le placenta est la structure qui fournit l’oxygène et la nourriture à votre fœtus en pleine croissance. Il se fixe normalement sur le dessus ou le côté de l’utérus. Chez certaines femmes, le placenta s’attache au fond de l’utérus à l’ouverture du col de l’utérus. C’est ce qu’on appelle le placenta previa.
Le placenta previa augmente le risque de rupture du placenta pendant le travail. Une rupture du placenta peut causer de graves saignements et vous mettre en danger, vous et votre bébé.
Les femmes atteintes d’endométriose peuvent courir un risque accru de contracter cette maladie potentiellement mortelle. Le principal symptôme est un saignement vaginal rouge vif. Si les saignements sont minimes, on peut vous conseiller de limiter vos activités, y compris le sexe et l’exercice. Si les saignements sont abondants, vous aurez peut-être besoin d’une transfusion sanguine et d’une césarienne d’urgence.

Traitement

La chirurgie et la thérapie hormonale, les traitements standards pour l’endométriose, ne sont généralement pas recommandés pour les femmes enceintes. Les analgésiques en vente libre peuvent aider à réduire l’inconfort lié à l’endométriose, mais il est important de demander à votre médecin quels analgésiques peuvent être utilisés en toute sécurité pendant la grossesse et pendant combien de temps.

Certaines mesures d’auto-assistance comprennent:

Prendre des bains chauds
Manger des aliments riches en fibres pour réduire le risque de constipation.
Marcher doucement ou faire du yoga prénatal pour étirer le dos et soulager les douleurs dorsales liées à l’endométriose.

Perspectives

Tomber enceinte et avoir un bébé en bonne santé sont possible et fréquents avec l’endométriose. Le fait d’avoir l’endométriose peut rendre la conception plus difficile pour vous que pour les femmes sans cette condition. Il peut également augmenter votre risque de complications graves pendant la grossesse. Les femmes enceintes atteintes de cette condition sont considérées à haut risque. Vous devriez vous attendre à une surveillance plus fréquente et plus attentive tout au long de votre grossesse afin que votre médecin puisse identifier rapidement toute complication s’il y a lieu.

De l’accroupissement au bureau à l’excès au gymnase, de nombreuses activités quotidiennes peuvent entraîner des maux de dos. Des étirements réguliers aident à protéger votre dos en augmentant la flexibilité et en diminuant le risque de blessure. Fait après l’exercice de renforcement, il aide aussi à prévenir les douleurs musculaires.

Conseils pour bien s’étirer

Consultez votre médecin avant de commencer un nouveau programme d’exercices pour le dos, surtout si vous avez des antécédents de problèmes de colonne vertébrale ou de blessures au dos. Ensuite, suivez ces lignes directrices générales :
-Réchauffez-vous avec 5 à 10 minutes d’activité légère. Par exemple, marchez ou pédalez un vélo stationnaire à un rythme confortable. L’étirement des muscles froids peut entraîner des blessures.
-Étirer lentement, en évitant les mouvements rebondissants ou saccadés.
-Allez seulement jusqu’au point où vous ressentez une légère tension. Ça ne devrait pas faire mal.
-Détendez-vous dans l’étirement et maintenez-le pendant au moins 5 secondes.
Voici trois étirements faciles qui aident à garder votre dos souple et en santé.

Étirement du genou à la poitrine

1-Lie sur le dos sur le sol avec les jambes tendues.
2-Levez et pliez votre jambe droite, en amenant le genou vers votre poitrine. Saisissez votre genou ou votre tibia avec votre main droite et tirez votre jambe aussi loin qu’elle ira confortablement.
3-Rester dans la position genou à poitrine tout en serrant les muscles abdominaux et en pressant la colonne vertébrale dans le sol. Maintenir pendant 5 secondes.
4-Retournez lentement à votre position de départ.
5-Faites la même chose avec votre jambe gauche.
6-Faites la même chose avec les deux jambes à la fois.
7-Répétez la séquence 5 fois.

A quatre pattes – flexion et extension du dos

1-Commencez par les mains et les genoux sur le sol. Vos mains doivent être directement sous vos épaules, bras tendus.
2-Rock en avant, en mettant votre poids sur vos bras. Autour de vos épaules, et laissez tomber un peu votre siège. Maintenir pendant 5 secondes.
3-Rock en arrière, assis vos fesses aussi près de vos talons que possible. Gardez les bras tendus vers l’avant. Maintenir pendant 5 secondes.
4-Retournez lentement à votre position de départ.
5-Répétez 5 fois.

Arcade arrière

1-Tenez-vous droit, les pieds écartés de la largeur de la largeur de vos pieds.
2-Posez la paume de vos mains sur le bas du dos. Prenez quelques respirations lentes et profondes pour vous détendre.
3-Plier le haut du corps vers l’arrière, en gardant les genoux droits. Soutenez votre dos avec vos mains. Maintenir pendant 5 secondes.
4-Retournez lentement à votre position de départ.
5-Répétez 5 fois.”

Indigestion, ballonnements, reflux acide, diarrhée ou constipation ? L’Ayurveda dit que votre cuisine a la réponse.
Dans l’Ayurveda, Agni (feu) est considéré comme la source de la vie. C’est littéralement le gardien de la bonne santé et une métaphore de toutes les fonctions métaboliques du corps. Tout ce que vous mangez est considéré comme une offrande à Agni – et qu’est-ce qui est une offrande directe plus puissante que la nourriture ? Ce que vous mangez peut nourrir et renforcer ce feu, en stimulant votre système digestif – ou il peut l’étouffer, conduisant à une Agni altérée, affaiblie ou déséquilibrée. Selon l’Ayurveda, les aliments nocifs, comme les aliments frits, les viandes transformées et les aliments très froids, peuvent créer des résidus non digérés qui forment des toxines, ou en termes ayurvédiques ama. Ama est décrite comme la cause profonde de la maladie.

L’objectif de santé est donc d’équilibrer ce feu métabolique. Quand il s’agit de bonnes habitudes alimentaires, voici les meilleurs conseils que la plupart des praticiens ayurvédiques donnent :
-Ne mangez que lorsque vous avez faim.
-Conservez des intervalles d’au moins trois heures entre les repas, de sorte que le repas précédent soit digéré.
-Évitez d’étouffer Agni avec des aliments froids, humides, épicés, huileux et frits.

Un régime d’aliments simples et légers est le meilleur. Les alcalins aident à réguler ce feu gastrique. Le ghee stimule l’Agni et améliore la digestion. Une bonne mastication est également essentielle à une bonne digestion , dit le Dr. K.C. Lineesha de Greens Ayurveda au Kerala, en Inde.

5 Solutions ayurvédiques pour les problèmes d’estomac courants

1. Constipation ? Buvez du ghee, du sel et de l’eau chaude.

Consommez une boisson faite avec du ghee, du sel et de l’eau chaude. Le ghee aide à lubrifier l’intérieur de l’intestin et le sel élimine les bactéries, dit l’Ayurveda et naturothérapeute, Meeinal Deshpande. Le ghee contient de l’acide butyrate, un acide gras aux effets anti-inflammatoires qui peut aider à la digestion. Deshpande suggère également de manger une banane mûre deux heures après le dîner, suivie d’un verre de lait chaud ou d’eau chaude.Une cuillère à soupe d’huile de ricin – un laxatif stimulant connu – prise au coucher peut également apporter un soulagement.
Cependant, les femmes enceintes devraient éviter l’huile de ricin. Consultez un professionnel de la santé si vous envisagez de prendre de l’huile de ricin pour un enfant de moins de 12 ans ou un usage prolongé si vous avez plus de 60 ans.

Recette maison pour la constipation

-Mélanger 1 c. à thé de ghee frais et 1/2 c. à thé de sel dans 1 1/4 tasse d’eau chaude.
-Bien remuer.
-Assieds-toi et bois lentement. Devrait être consommé une heure après le dîner.

2. Ballonné ? Essayez de l’eau tiède et des graines de fenouil ou du gingembre.

Selon le Dr Lineesha, tout ce qui est pris avec de l’eau tiède peut aider au ballonnement. Elle recommande particulièrement les graines de fenouil avec un verre d’eau tiède. Mais vous pourriez aussi considérer le gingembre avec une goutte de miel. Si vous ne voulez pas préparer une boisson chaude, mâcher des graines de fenouil après avoir mangé peut faciliter le processus de digestion et réduire les gaz et les ballonnements. Si vous êtes un buveur de thé, prenez du thé à la menthe pour du thé au fenouil afin d’éviter les ballonnements.

Recette maison pour le ballonnement

-Faire griller 1 c. à thé de graines de fenouil et mélanger dans 1 tasse d’eau bouillie.
-Ajouter quelques morceaux de gingembre frais, une pincée de charnière (asafetida) et un trait de sel gemme à l’eau bouillie.
-Buvez lentement après le repas.

3. Un reflux acide ? Les graines de fenouil, le basilic sacré et d’autres épices peuvent faire l’affaire.

Pop saunf (graines de fenouil), feuilles de tulsi (basilic sacré), ou une épice comme le clou de girofle dans la bouche et mâchez lentement, ggère Amrita Rana, une bloggeuse d’aliments qui anime des ateliers sur la nourriture ayurvédique. Tout ce qui augmente la salive dans la bouche peut aider à équilibrer l’acidité de l’estomac , dit Rana. Elle recommande des boissons fraîchement préparées comme de l’eau de coco avec des morceaux de noix de coco tendre ou du babeurre (takra) qui a été fait maison en barattant de l’eau et du yogourt nature ensemble. Selon l’Ayurveda, le babeurre apaise l’estomac, facilite la digestion et réduit l’irritation de la paroi de l’estomac qui cause le reflux acide.

Recette maison pour le reflux acide

-Combiner 1/4 tasse de yogourt nature avec 3/4 tasse d’eau (ou doubler cette quantité en conservant le même ratio).
-Bien mélanger.
-Ajouter 1 c. à thé de sel gemme, une pincée de poudre de jeera (cumin) grillé, un peu de gingembre râpé et des feuilles de coriandre fraîche.

4. Diarrhée ? Mangez des courges et continuez à vous hydrater.

La gourde à biberon (cabalash) est excellente pour la diarrhée. Vous pouvez en faire une soupe, un curry à base de tomates ou un ragoût, et le manger avec du riz , dit la diététiste Sheela Tanna, qui prescrit des remèdes ayurvédiques à ses patients. Ce produit de spécialité] contient beaucoup de fibres et d’eau et est facile à digérer, faible en calories et léger sur l’estomac , note Tanna.Il est important d’éviter la déshydratation lorsque vous avez la diarrhée, alors buvez beaucoup de liquides, plus que vous ne le feriez normalement. L’eau plate est la meilleure solution, mais vous pouvez aussi essayer le babeurre ou le jus de fruit – en particulier la pomme et la grenade – ou le thé au gingembre. Le gingembre stimule la digestion et est plein d’antioxydants qui réhydratent le corps et reconstituent les nutriments perdus. Le gingembre est un excellent remède contre la diarrhée.Selon l’Ayurveda, si quelqu’un a la diarrhée, il n’est pas bon de l’arrêter immédiatement en lui donnant des médicaments , dit le Dr Lineesha. Elle recommande plutôt de prendre du gingembre pour s’assurer que les toxines et la diarrhée quittent le corps naturellement.

Recette maison pour la diarrhée

-Râper 1 pouce de gingembre et ajouter à 1 1/4 tasse d’eau.
-Faire bouillir avec un peu d’anis. Après l’avoir fait bouillir, ajoutez une pincée de poudre de curcuma.
-Filtrer et boire.

5. Indigestion ? Les légumes cuits et les soupes peuvent aider.

Si vous avez des maux d’estomac, vérifiez ce que vous avez mangé au cours des dernières 24 à 48 heures et trouvez un contrepoids, suggère Rana. Si elle souffre d’indigestion, elle suggère d’éviter les produits laitiers ou les gros grains (riz), les légumes crus et tout ce qui fait travailler l’estomac pour les digérer.Ayez des légumes cuits à la vapeur ou sautés, et n’ajoutez que des épices qui facilitent la digestion comme le gingembre, la cannelle, le poivre noir. Pour les repas, les soupes et les plats liquides aident , dit Rana. Les jus de fruits sont également utiles, dit le Dr Lineesha. Prenez des quantités égales de jus d’oignon et de miel ou un verre de babeurre mélangé avec 1/4 c. à thé de pâte d’ail pour soulager. Si vous souffrez de reflux acide, de brûlures d’estomac ou d’inflammation du tube digestif, l’ail et l’oignon peuvent l’aggraver davantage. Soyez attentif aux aliments qui conviennent le mieux à votre corps et à vos besoins spécifiques.

Recette maison pour l’indigestion

-Mélanger 3-4 gousses d’ail, 10-12 feuilles de basilic et 1/4 tasse de jus d’agropyre.
-Buvez une fois par jour.

Le fondement de bonnes habitudes alimentaires selon l’Ayurveda

Voici quelques suggestions à suivre, selon l’Ayurveda :
-Incorporer des épices comme le curcuma, le cumin, les graines de fenouil, la coriandre et les charnières (asafetida) dans votre alimentation.
-Buvez du gingembre ou du thé au cumin une fois par jour.
-Évitez les boissons glacées ou la nourriture.
-Ne buvez pas d’eau glacée car elle ralentit l’Agni et la digestion.
-Ne grignotent pas, si ce n’est pas faim.
-Prenez de petites gorgées d’eau chaude pendant un repas pour faciliter la digestion et l’absorption des aliments.
-Évitez les combinaisons d’aliments contradictoires, comme les aliments très chauds et froids ou les aliments crus et cuits ensemble.
En suivant ces lignes directrices, vous maximisez les moments pour garder vos intestins bons, reconnaissants et heureux.

Un régime sans gluten implique l’exclusion des aliments qui contiennent le gluten protéiné, y compris le blé, le seigle et l’orge.
La plupart des études sur les régimes sans gluten ont été faites sur des personnes atteintes de la maladie cœliaque, mais il existe une autre condition appelée sensibilité au gluten qui cause aussi des problèmes avec le gluten.
Si vous êtes intolérant au gluten, vous devez l’éviter complètement. Si ce n’est pas le cas, vous éprouverez un inconfort grave et des effets néfastes sur la santé.
Voici un guide complet du régime sans gluten, incluant un délicieux menu d’échantillons. Mais d’abord, commençons par les bases.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une famille de protéines que l’on trouve dans le blé, l’orge, le seigle et l’épeautre.
Son nom vient du mot latin pour “”””colle””””, car il donne à la farine une consistance collante lorsqu’elle est mélangée à de l’eau.
Cette propriété semblable à la colle aide le gluten à créer un réseau collant qui donne au pain la capacité de se lever lorsqu’il est cuit au four. Il donne aussi au pain une texture moelleuse et satisfaisante
Malheureusement, beaucoup de gens se sentent mal à l’aise après avoir mangé des aliments qui contiennent du gluten. La réaction la plus grave est la maladie cœliaque.
La maladie cœliaque est une maladie auto-immune dans laquelle le corps se blesse par erreur. La maladie cœliaque touche jusqu’à 1% de la population et peut endommager les intestins.
Si vous vous sentez mal à l’aise en mangeant du gluten, il est préférable de le dire à votre médecin.

Ce sont les moyens les plus courants de dépistage de la maladie cœliaque:
-Test sanguin. Un test sanguin recherchera les anticorps qui interagissent incorrectement avec la protéine de gluten. Le test le plus courant est un test TTG-IGA.
-Biopsie de l’intestin grêle. Les personnes dont le test sanguin est positif devront probablement subir une biopsie. Il s’agit d’un processus au cours duquel un petit échantillon de tissu est prélevé dans l’intestin et vérifié pour déterminer s’il est endommagé.

Il est préférable de subir un test de dépistage de la maladie cœliaque avant d’essayer un régime sans gluten. Sinon, il deviendra difficile pour votre médecin de dire si vous avez la maladie cœliaque ou non.
Les personnes qui n’ont pas la maladie cœliaque mais qui pensent qu’elles peuvent être sensibles au gluten peuvent essayer un régime strict sans gluten pendant quelques semaines pour voir si leurs symptômes s’améliorent. Assurez-vous de demander l’aide d’un médecin ou d’un diététiste.
Après quelques semaines, vous pouvez réintroduire des aliments qui contiennent du gluten dans votre régime alimentaire et tester les symptômes. Si un régime sans gluten ne soulage pas vos symptômes, il est probable que quelque chose d’autre cause vos problèmes digestifs.

Résumé
Le gluten est une famille de protéines que l’on retrouve dans certaines céréales. Sa consommation entraîne des effets nocifs chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque et de sensibilité au gluten.

Pourquoi le gluten est mauvais pour certaines personnes

La plupart des gens peuvent manger du gluten sans ressentir d’effets secondaires.
Cependant, les personnes souffrant d’intolérance au gluten ou de la maladie cœliaque ne peuvent pas la tolérer.
Les personnes souffrant d’autres troubles comme l’allergie au blé et la sensibilité au gluten non céliaque évitent aussi fréquemment le gluten.
En dehors d’une allergie, il y a deux raisons principales pour lesquelles quelqu’un voudrait éviter le gluten.

Maladie cœliaque

La maladie cœliaque touche jusqu’à 1 % de la population mondiale.
C’est une maladie auto-immune dans laquelle le corps considère le gluten comme une menace étrangère. Pour éliminer cette “”””menace””””, le corps réagit de façon excessive et attaque les protéines de gluten.
Malheureusement, cette attaque endommage également les zones environnantes, comme le mur en boyau. Cela peut entraîner des carences en nutriments, de graves problèmes digestifs et l’anémie, ainsi qu’augmenter le risque de nombreuses maladies nuisibles.
Les personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent souvent de douleurs à l’estomac, de diarrhée, de constipation, d’éruptions cutanées, d’inconfort à l’estomac, de ballonnements, de perte de poids, d’anémie, de fatigue et de dépression.
Il est intéressant de noter que certaines personnes atteintes de la maladie cœliaque ne présentent pas de symptômes digestifs. Au lieu de cela, ils peuvent éprouver d’autres symptômes comme la fatigue, la dépression et l’anémie.
Cependant, ces symptômes sont également fréquents dans de nombreuses autres conditions médicales, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie cœliaque.

Sensibilité au gluten non céliaque

On croit que la sensibilité au gluten non cœliaque touche de 0,5 à 13 % des gens.
Les personnes qui sont classées comme étant sensibles au gluten non céliaque ne sont pas testées positives pour la maladie cœliaque ou une allergie au blé. Cependant, ils se sentent toujours mal à l’aise après avoir mangé du gluten.
Les symptômes de la sensibilité au gluten non cœliaque sont semblables à ceux de la maladie cœliaque et comprennent des douleurs à l’estomac, des ballonnements, des changements dans les selles, de la fatigue et de l’eczéma ou une éruption cutanée.
Cependant, la sensibilité au gluten non céliaque est très controversée. Certains experts croient que cette sensibilité existe, tandis que d’autres croient que tout est dans la tête des gens.
Par exemple, une étude a testé cette théorie sur 35 personnes présentant une sensibilité au gluten non céliaque. Les scientifiques ont donné aux participants une farine sans gluten et une farine à base de blé à des moments différents sans les identifier.
Ils ont constaté que les deux tiers des gens ne pouvaient pas faire la différence entre la farine sans gluten et la farine à base de blé. En fait, près de la moitié des participants présentaient des symptômes plus graves après avoir mangé de la farine sans gluten.
De plus, ces symptômes peuvent être causés par d’autres irritants comme le FODMAPS – des glucides à chaîne courte qui peuvent causer des problèmes digestifs.
Néanmoins, certaines données montrent qu’il existe une sensibilité au gluten.
À la fin de la journée, les données sur la sensibilité au gluten non céliaque sont mitigées. Cependant, si vous pensez que le gluten vous met mal à l’aise, il est préférable d’en informer votre médecin.

Résumé
La plupart des gens peuvent tolérer le gluten, mais il cause des problèmes chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque et de sensibilité au gluten non cœliaque.

Aliments à éviter

Il peut être difficile d’éviter complètement le gluten.
C’est parce qu’il se trouve dans de nombreux ingrédients communs qui sont ajoutés aux aliments.

Ce sont les principales sources de gluten dans le régime alimentaire :
-Aliments à base de blé comme le son de blé, la farine de blé, l’épeautre, le blé dur, le kamut et la -semoule.
-Orge
-Seigle
-Triticale
-Malt
-Levure de bière

Voici quelques aliments auxquels on peut ajouter des ingrédients contenant du gluten :
-Du pain. Tous les pains à base de blé.
-Pâtes alimentaires. Toutes les pâtes à base de blé.
-Céréales. À moins d’être étiqueté sans gluten.
-Produits de boulangerie. Gâteaux, biscuits, muffins, pizza, chapelure et pâtisseries.
-Collations. Bonbons, barres muesli, craquelins, plats cuisinés préemballés, noix rôties, croustilles et maïs soufflé aromatisé, bretzels.
-Sauces. Sauce soja, sauce teriyaki, sauce hoisin, marinades, vinaigrettes, vinaigrettes.
-Boissons. Bière, boissons alcoolisées aromatisées.
-Autres aliments. Couscous, bouillon (sauf si étiqueté sans gluten).

La façon la plus facile d’éviter le gluten est de manger des aliments non transformés à ingrédient unique. Sinon, vous devriez lire les étiquettes de la plupart des aliments que vous achetez.
L’avoine est naturellement sans gluten. Toutefois, ils sont souvent contaminés par le gluten, car ils peuvent être transformés dans la même usine que les aliments à base de blé.

Résumé
Il peut être difficile d’éviter complètement le gluten, car on le trouve dans de nombreux aliments courants. La meilleure façon de l’éviter complètement est de manger des aliments entiers à ingrédient unique.

Aliments à manger

Il y a beaucoup d’options sans gluten qui vous permettront de savourer des repas sains et délicieux.

Les aliments suivants sont naturellement sans gluten :
-Viandes et poissons. Toutes les viandes et poissons, à l’exception des viandes panées ou enrobées.
-Œufs. Tous les types d’œufs sont naturellement sans gluten.
-Laiterie. Produits laitiers nature, comme le lait nature, le yogourt nature et les fromages. Cependant, les produits laitiers aromatisés peuvent contenir des ingrédients ajoutés qui contiennent du gluten, vous devrez donc lire les étiquettes des aliments. -Fruits et légumes. Tous les fruits et légumes sont naturellement exempts de gluten.
-Grains. Quinoa, riz, sarrasin, tapioca, sorgho, maïs, millet, amarante, maranta arundinaea (arrow-root), teff et avoine (si étiqueté sans gluten).
-Amidons et farines. Pommes de terre, farine de pommes de terre, maïs, farine de maïs, farine de pois chiches, farine de soja, farine d’amandes, farine de coco et farine de tapioca.
-Fruits à coque et graines. Toutes les noix et les graines.
-Pâtes à tartiner et huiles. Toutes les huiles végétales et le beurre.
-Herbes et épices. Toutes les herbes et épices.
-Boissons. La plupart des boissons, à l’exception de la bière (à moins qu’elles ne soient étiquetées sans gluten).

Si vous n’êtes jamais certain qu’un aliment contient du gluten, il est préférable de lire les étiquettes des aliments.

Résumé
Un régime sans gluten a beaucoup d’options. Cela vous permet de créer une variété de recettes saines et délicieuses.

Avantages pour la santé d’un régime sans gluten

Un régime sans gluten présente de nombreux avantages, en particulier pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque.

Voici les principaux avantages d’un régime sans gluten :

1. Peut soulager les symptômes digestifs

La plupart des gens essaient un régime sans gluten pour traiter les problèmes digestifs.
Il s’agit notamment de ballonnements, de diarrhée ou de constipation, de gaz, de fatigue et de nombreux autres symptômes.
Des études ont montré qu’un régime sans gluten peut aider à soulager les symptômes digestifs des personnes atteintes de la maladie cœliaque et de sensibilité au gluten non cœliaque.
Dans une étude, 215 personnes atteintes de la maladie cœliaque ont suivi un régime sans gluten pendant six mois. Le régime alimentaire a permis de réduire considérablement les douleurs à l’estomac et la fréquence des diarrhées, des nausées et d’autres symptômes.

2. Peut réduire l’inflammation chronique chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque.

L’inflammation est un processus naturel qui aide le corps à traiter et à guérir les infections.
Parfois, l’inflammation peut devenir incontrôlable et durer des semaines, des mois ou même des années. Ceci est connu sous le nom d’inflammation chronique et peut mener à divers problèmes de santé.
Un régime sans gluten peut aider à réduire l’inflammation chronique chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque.
Plusieurs études ont montré qu’un régime sans gluten peut réduire les marqueurs de l’inflammation comme les niveaux d’anticorps. Il peut également aider à traiter les dommages intestinaux causés par l’inflammation liée au gluten chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque.
Les personnes non céliaques sensibles au gluten peuvent également présenter de faibles niveaux d’inflammation. Cependant, il n’est pas tout à fait clair si un régime sans gluten peut réduire l’inflammation chez ces personnes.

3. Peut stimuler l’énergie

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque se sentent souvent fatiguées, léthargiques ou souffrent de “”””””””brouillard cérébral””””””””.
Ces symptômes peuvent être causés par des carences en nutriments en raison de dommages à l’intestin. Par exemple, une carence en fer peut conduire à l’anémie, ce qui est fréquent dans la maladie cœliaque.
Si vous avez la maladie cœliaque, passer à un régime sans gluten peut vous aider à augmenter votre niveau d’énergie et vous empêcher de vous sentir fatigué et paresseux.
Dans une étude portant sur 1 031 personnes atteintes de la maladie cœliaque, 66 % d’entre elles se sont plaintes de fatigue. Après avoir suivi un régime sans gluten, seulement 22 % des gens éprouvaient encore de la fatigue.

4. Peut-vous aider à perdre du poids

Il n’est pas inhabituel de perdre du poids lorsque vous commencez à suivre un régime sans gluten.
C’est parce qu’il élimine de nombreux aliments vides qui ajoutent des calories indésirables à l’alimentation. Ces aliments sont souvent remplacés par des fruits, des légumes et des protéines maigres.
Cependant, il est important d’éviter les aliments transformés “”””sans gluten”””” comme les gâteaux, les pâtisseries et les collations, car ils peuvent rapidement ajouter beaucoup de calories à votre régime alimentaire.
Mangez beaucoup d’aliments entiers non transformés comme les fruits, les légumes et les protéines maigres.

Résumé
Un régime sans gluten peut apporter de nombreux bienfaits pour la santé, en particulier pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Il peut aider à soulager les symptômes digestifs, à réduire l’inflammation chronique, à stimuler l’énergie et à favoriser la perte de poids.

Effets négatifs

En dépit d’une variété d’avantages pour la santé, un régime sans gluten peut avoir des inconvénients.

Voici quelques effets négatifs d’un régime sans gluten :

1. Risque de carence nutritionnelle

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque sont exposées à plusieurs carences nutritionnelles.
Il s’agit notamment de carences en fibres, en fer, en calcium, en vitamine B12, en folate, en zinc, en vitamines A, D, E et K et plus.
Il est intéressant de noter que des études ont également montré qu’un régime sans gluten peut ne pas aider à traiter les carences nutritionnelles.
En effet, les personnes qui suivent un régime sans gluten semblent préférer les aliments transformés étiquetés “”””””””sans gluten”””””””” aux aliments nutritifs comme les fruits et les légumes.
De plus, de nombreuses versions sans gluten d’aliments ne sont pas enrichies de vitamines B, comme le folate.
Puisque le pain enrichi est une source importante de vitamines B, les personnes qui suivent un régime sans gluten peuvent être à risque de carence pour ces vitamines. Ceci est particulièrement préoccupant pour les femmes enceintes atteintes de la maladie cœliaque, car les vitamines B sont vitales pour la croissance d’un bébé en bonne santé.

2. Constipation

La constipation est un effet secondaire courant sur un régime sans gluten.
Les régimes sans gluten éliminent de nombreuses sources populaires de fibres comme le pain, le son et d’autres produits à base de blé. Une alimentation riche en fibres peut aider à promouvoir des selles saines.
En outre, de nombreux substituts sans gluten pour les produits à base de blé sont pauvres en fibres. Cela pourrait être une autre raison pour laquelle la constipation est courante dans un régime sans gluten.
Si vous souffrez de constipation lors d’un régime sans gluten, essayez de manger plus de fruits et de légumes riches en fibres, comme le brocoli, les haricots, les lentilles, les choux de Bruxelles et les baies.

3. Coût

Suivre un régime sans gluten peut être difficile avec un budget serré.
La recherche montre que les aliments sans gluten coûtent environ deux fois et demie plus cher que leurs homologues réguliers.
C’est parce que les aliments sans gluten coûtent plus cher aux fabricants. Par exemple, les aliments sans gluten doivent passer des tests plus stricts et éviter d’être contaminés.
Si votre budget est serré, essayez de manger plus d’aliments entiers à ingrédient unique, car ils coûtent moins cher.

4. Peut rendre la socialisation difficile

Beaucoup de situations sociales tournent autour de la nourriture.
Cela peut rendre difficile la socialisation si vous suivez un régime sans gluten. Bien que de nombreux restaurants offrent des options sans gluten, il existe toujours un risque de contamination des aliments par des traces de gluten.
Malheureusement, des études ont révélé qu’environ 21 % des personnes atteintes de la maladie cœliaque évitent les événements sociaux afin de pouvoir suivre leur régime sans gluten.
Cela dit, vous pouvez toujours socialiser tout en suivant un régime sans gluten. Il faut simplement un peu plus de préparation à l’avance.
Par exemple, si vous mangez à l’extérieur, appelez le restaurant à l’avance pour voir s’il y a des options sans gluten. Si vous allez à une réunion sociale, vous devrez peut-être apporter votre propre nourriture.

Résumé
Les personnes qui suivent un régime sans gluten peuvent être à risque de carences nutritionnelles et être sujettes à la constipation. Suivre un régime sans gluten peut aussi être très coûteux et rendre les situations sociales difficiles.

Menu sans gluten

Voici un exemple de menu avec de délicieux repas sans gluten.
N’hésitez pas à échanger vos suggestions de repas selon vos goûts.

Lundi

Petit déjeuner : Pouding aux graines de chia – 2 c. à table (28 grammes) de graines de chia, 1 tasse (240 ml) de yogourt grec et 1/2 c. à thé d’extrait de vanille avec des fruits tranchés de votre choix. Laisser reposer dans un bol ou un bocal Mason toute la nuit.
Déjeuner : Soupe au poulet, aux lentilles et aux légumes.
Dîner : Tacos au steak – steak, champignons et épinards servis dans des tortillas de maïs sans gluten.

Mardi

Petit déjeuner : Omelette aux légumes.
Déjeuner : Salade de quinoa avec tomates tranchées, concombre, épinards et avocat.
Dîner : Brochettes de crevettes servies avec une salade du jardin.

Mercredi

Petit déjeuner : Gruau d’avoine avec 1/4 tasse (31 grammes) de baies.
Déjeuner : Salade de thon et œufs à la coque.
Dîner : Sauté de poulet et brocoli – poulet et brocoli sautés à l’huile d’olive et sauce soja sans gluten ou tamari. Servi avec un petit morceau de riz.

Jeudi

Petit déjeuner : Toast sans gluten avec avocat et un œuf.
Déjeuner : Les restes du dîner de mercredi.
Dîner : Crevettes à l’ail et au beurre servies avec une salade d’accompagnement.

Vendredi

Petit déjeuner : Smoothie aux baies de banane – 1/2 banane moyenne, 1/2 tasse (74 grammes) de baies mélangées, 1/4 tasse (59 ml) de yogourt grec et 1/4 tasse (59 ml) de lait.
Déjeuner : Rouleau de salade de poulet, dans un roulé sans gluten.
Dîner : Saumon au four servi avec pommes de terre au four, brocoli, carottes et haricots verts.

Samedi

Petit déjeuner : Frittata de champignons et courgettes.
Déjeuner : Les restes du dîner.
Dîner : Salade de quinoa au poulet rôti et légumes.

Dimanche

Petit déjeuner : Deux œufs pochés avec une tranche de pain sans gluten.
Déjeuner : Salade de poulet à l’huile d’olive.
Dîner : Agneau grillé servi avec une variété de légumes rôtis.

Résumé
Cet exemple de menu d’une semaine pour quelqu’un qui suit un régime sans gluten offre une variété d’aliments sains et riches en nutriments.

Conseils utiles

Il y a beaucoup de conseils utiles qui peuvent vous aider à suivre un régime sans gluten avec succès :
Lisez les étiquettes des aliments. Exercez-vous à lire les étiquettes des aliments afin de pouvoir identifier facilement les aliments sans gluten.
Parlez-en à vos amis. Si vos amis savent que vous êtes sur le régime, ils sont plus susceptibles de choisir des endroits avec des options sans gluten quand vous mangez au restaurant.
Achetez un livre de cuisine sans gluten. Cela peut vous aider à être plus créatif dans votre cuisine et à rendre les repas plus agréables.
Planifiez à l’avance. Si vous voyagez à l’étranger, assurez-vous de faire des recherches sur les endroits où manger et magasiner. Sinon, planifiez votre régime alimentaire autour d’un grand nombre d’aliments entiers à ingrédient unique, comme les viandes maigres, les légumes et les fruits.
Utilisez des ustensiles de cuisine séparés. Si vous partagez une cuisine avec des amis ou des membres de votre famille, assurez-vous d’utiliser un équipement de cuisine et de nettoyage séparé. Vous ne voulez pas contaminer accidentellement vos aliments avec du gluten provenant de la nourriture d’autres personnes.
Apportez votre propre nourriture. Si vous rendez visite à votre famille, emportez avec vous des aliments comme du pain et des pâtes sans gluten. De cette façon, vous ne vous sentirez pas exclu des repas familiaux.

Si vous n’avez pas la maladie cœliaque ou une sensibilité au gluten, vous n’aurez pas besoin de suivre un régime sans gluten. Bien qu’il présente de nombreux avantages pour la santé, il limite aussi certains aliments par ailleurs sains qui sont excellents pour une santé optimale.

Résumé
Des situations peuvent survenir qui peuvent rendre difficile le respect d’un régime sans gluten, mais les conseils ci-dessus peuvent aider.

L’essentiel

La plupart des gens peuvent manger du gluten sans effets négatifs.
Cependant, les personnes atteintes de la maladie cœliaque et sensibles au gluten doivent l’éviter, car elle peut avoir des effets nocifs.
Bien qu’un régime sans gluten soit restrictif, il existe de nombreuses options saines et délicieuses.
Assurez-vous de manger beaucoup d’aliments entiers à ingrédient unique, comme les fruits, les légumes et les sources de protéines maigres. Ils garderont votre estomac heureux et favoriseront une santé optimale.
De plus, un régime sans gluten peut offrir de nombreux bienfaits pour la santé. Il peut soulager les symptômes digestifs, réduire l’inflammation, stimuler les niveaux d’énergie et même vous aider à perdre du poids.

Le tofu est l’un de ces aliments qui suscite le débat.
Certains ne peuvent pas se vanter assez de sa polyvalence et de ses bienfaits pour la santé. D’autres pensent qu’il s’agit d’un poison génétiquement modifié à éviter à tout prix. Vous vous demandez peut-être si le tofu devrait faire partie de votre régime alimentaire ou non. Cet article jette un regard détaillé sur le tofu et ses effets sur la santé, bons et mauvais.

Qu’est-ce que le tofu ?

Le tofu est un aliment fait de lait de soja condensé qui est pressé en blocs blancs solides. Il est originaire de Chine, et le processus est assez similaire à celui de la fabrication du fromage. La rumeur veut qu’un cuisinier chinois ait découvert le tofu il y a plus de 2 000 ans en mélangeant accidentellement un lot de lait de soja frais avec du nigari.
Le nigari est ce qui reste quand le sel est extrait de l’eau de mer. C’est un coagulant riche en minéraux utilisé pour aider le tofu à se solidifier et à conserver sa forme. La plupart des fèves de soja du monde sont actuellement cultivées aux États-Unis et une très grande partie est génétiquement modifiée. Bien que les aliments génétiquement modifiés soient controversés, la recherche n’a jusqu’à présent pas démontré qu’ils sont nocifs pour la santé humaine.
Cependant, si vous êtes inquiet à ce sujet, optez simplement pour des marques de tofu biologique sans OGM.
En fin de compte, Le tofu est fabriqué à partir de lait de soja condensé, selon un processus similaire à celui de la fabrication du fromage.
Qu’il soit fabriqué à partir de fèves de soja OGM ou non, le tofu est généralement considéré comme étant sans danger pour la consommation humaine.

Le tofu contient de nombreux éléments nutritifs

Le tofu est riche en protéines et contient tous les acides aminés essentiels dont votre corps a besoin. Il contient également des graisses, des glucides et une grande variété de vitamines et de minéraux.
Une portion de tofu de 3,5 onces (100 grammes) contient :
-Protéines : 8 grammes.
-Carburants : 2 grammes.
-Fibre : 1 gramme.
-Lipides : 4 grammes.
-Manganèse : 31% du RDI.
-Calcium : 20 % de l’AQR.
-Sélénium : 14 % de l’AQR.
-Phosphore : 12 % de l’AQR.
-Cuivre : 11 % de l’AQR.
-Magnésium : 9 % de l’AQR.
-Fer : 9 % de l’AQR.
-Zinc : 6 % de l’AQR.
Cela vient avec seulement 70 calories totales, ce qui fait du tofu un aliment très nutritif.
Cependant, la teneur en micronutriments du tofu peut varier selon le coagulant utilisé pour sa fabrication. Nigari ajoute plus de magnésium, tandis que le calcium précipité augmente la teneur en calcium.
En fin de compte, Le tofu est faible en calories, mais riche en protéines et en matières grasses. Il contient également de nombreuses vitamines et minéraux importants.

Le tofu contient également des antis nutriments

Comme la plupart des aliments végétaux, le tofu contient plusieurs anti nutrition .Il s’agit notamment :
-Inhibiteurs de la trypsine : Ces composés bloquent la trypsine, une enzyme nécessaire à la digestion des protéines.
-Phytates : Les phytates peuvent réduire l’absorption de minéraux tels que le calcium, le zinc et le fer.
-Lectines : Les lectines sont des protéines qui peuvent causer des nausées et des ballonnements lorsqu’elles ne sont pas cuites, mal cuites ou mangées en excès.
Cependant, le trempage ou la cuisson du soja peut inactiver ou éliminer certains de ces antis nutriments.
La germination du soja avant la fabrication du tofu réduit les phytates jusqu’à 56 % et les inhibiteurs de la trypsine jusqu’à 81 %, tout en augmentant la teneur en protéines jusqu’à 13 % .La fermentation peut aussi réduire les anti-nutriments. Pour cette raison, assurez-vous d’ajouter des aliments probiotiques fermentés à votre régime alimentaire, comme le miso, le tempeh, le tamari ou le Nato.
En fin de compte, Le tofu contient des antis nutriments comme les inhibiteurs de trypsine, les phytoptes et les lectines. Il est possible de dégrader ces antis nutriments, ce qui augmente la valeur nutritive du tofu.

Le tofu contient des isoflavones bénéfiques

Le soja contient des composés végétaux naturels appelés isoflavones. Ces isoflavones fonctionnent comme des phytoestrogènes, ce qui signifie qu’elles peuvent s’attacher aux récepteurs d’œstrogènes et les activer dans le corps.Cela produit des effets similaires à l’hormone œstrogène, bien qu’ils soient plus faibles.Les deux principales isoflavones du soja sont la génistéine et la daidzéine, et le tofu contient 20,2-24,7 mg d’isoflavones par portion de 3,5 oz (100 grammes).Bon nombre des bienfaits du tofu pour la santé sont attribués à la forte teneur en isoflavones.
En fin de compte,Tous les produits à base de soja contiennent des isoflavones, dont on croit qu’elles sont bénéfiques pour la santé.

Le tofu peut réduire le risque de maladies du cœur

Seules quelques études portent spécifiquement sur les effets du tofu sur la santé cardiaque.
Cependant, la recherche a montré qu’une consommation élevée de légumineuses, y compris le soja, est liée à des taux plus faibles de maladies cardiaques.
Nous savons également que les isoflavones de soja peuvent réduire l’inflammation des vaisseaux sanguins et améliorer leur élasticité. Une étude a révélé qu’un supplément de 80 mg d’isoflavones par jour pendant 12 semaines a amélioré le débit sanguin de 68 % chez les patients à risque d’AVC. La prise de 50 grammes de protéines de soja par jour est également associée à une amélioration des lipides sanguins et à une réduction estimée de 10 % du risque de maladies cardiaques.
De plus, chez les femmes ménopausées, un apport élevé en isoflavones de soja était lié à plusieurs facteurs de protection cardiaque. Il s’agit notamment de l’amélioration de l’indice de masse corporelle, du tour de taille, de l’insuline à jeun et du cholestérol HDL.
Enfin, le tofu contient également des saponines, des composés dont on pense qu’ils ont des effets protecteurs sur la santé cardiaque.
Des études animales ont montré que les saponines améliorent le cholestérol sanguin et augmentent l’élimination des acides biliaires, les deux pouvant contribuer à réduire le risque de maladies cardiaques.
En fin de compte, Les aliments complets à base de soja comme le tofu peuvent améliorer plusieurs marqueurs de la santé cardiaque. Cela peut réduire le risque de maladies cardiaques.

Le tofu est lié à la réduction du risque de certains cancers.

Des études ont porté sur les effets du tofu sur les cancers du sein, de la prostate et du système digestif.

Le tofu et le cancer du sein

La recherche montre que les femmes qui consomment des produits à base de soja au moins une fois par semaine ont un risque de cancer du sein de 48 à 56 % moins élevé.
On pense que cet effet protecteur provient des isoflavones, dont il a également été démontré qu’elles influencent positivement le cycle menstruel et les niveaux d’œstrogènes sanguins.
Il semble que l’exposition au soja pendant l’enfance et l’adolescence peut être la plus protectrice, mais cela ne veut pas dire que l’ingestion plus tard dans la vie n’est pas bénéfique.
En fait, la recherche montre que les femmes qui consomment des produits à base de soja au moins une fois par semaine pendant l’adolescence et à l’âge adulte ont un risque de développer un cancer du sein de 24 % moins élevé que celles qui consomment du soja pendant l’adolescence seulement.
Une critique souvent entendue à propos du tofu et d’autres produits à base de soja est qu’ils peuvent augmenter le risque de cancer du sein. Cependant, une étude de deux ans dans laquelle des femmes ménopausées consommaient deux portions de soja par jour n’a pas réussi à trouver un risque accru.
D’autres études font état de résultats similaires, y compris un examen de 174 études, qui n’ont révélé aucun lien entre les isoflavones de soja et un risque accru de cancer du sein.

Le Tofu et les cancers de l’appareil digestif

Une étude a observé qu’une consommation plus élevée de tofu était liée à un risque de cancer de l’estomac inférieur de 61 % chez les hommes .Il est intéressant de noter qu’une deuxième étude a fait état d’un risque 59 % plus faible chez les femmes.
Qui plus est, un examen récent de 633 476 participants a établi un lien entre une plus grande consommation de soya et un risque de cancer du système digestif inférieur de 7 %.

Le Tofu et le cancer de la prostate

Deux études de synthèse ont révélé que les hommes consommant des quantités plus élevées de soja, en particulier de tofu, présentaient un risque de 32 à 51 % moins élevé de développer un cancer de la prostate.
Un troisième examen est d’accord avec cela, mais ajoute que les effets bénéfiques des isoflavones peuvent dépendre de la quantité consommée et du type de bactéries intestinales présentes.
En fin de compte, la recherche indique que le soja a un effet protecteur contre le cancer du sein, le cancer digestif et le cancer de la prostate.

Le tofu peut réduire le risque de diabète

Au cours des 10 dernières années, plusieurs études sur les cellules et les animaux ont montré que les isoflavones de soja peuvent être bénéfiques pour le contrôle de la glycémie.
Dans une étude portant sur des femmes ménopausées en bonne santé, 100 mg d’isoflavones de soja par jour ont réduit le taux de sucre dans le sang de 15 % et le taux d’insuline de 23 %.Pour les femmes post-ménopausées diabétiques, l’ajout de 30 grammes de protéines de soja isolées a réduit les taux d’insuline à jeun de 8,1 %, la résistance à l’insuline de 6,5 %, le cholestérol LDL de 7,1 % et le cholestérol total de 4,1 %.
Dans une autre étude, la prise quotidienne d’isoflavones pendant un an a amélioré la sensibilité à l’insuline et les lipides sanguins, tout en réduisant le risque de maladie cardiaque.
Toutefois, ces constatations ne sont pas universelles. Un examen récent de 24 études humaines a révélé que les protéines de soja intactes – par opposition aux suppléments d’isoflavones ou aux extraits de protéines – étaient plus susceptibles d’abaisser la glycémie.
En fin de compte, le tofu peut avoir des effets positifs sur le contrôle de la glycémie, mais d’autres études sont nécessaires pour confirmer ce lien.

Autres bienfaits potentiels du tofu pour la santé

En raison de sa haute teneur en isoflavones, le tofu peut également avoir des avantages pour :
-La Santé des os : Les données scientifiques suggèrent que 80 mg d’isoflavones de soja par jour peuvent réduire la perte osseuse, surtout au début de la ménopause.
-La Fonction cérébrale : Les isoflavones de soja peuvent avoir une influence positive sur la mémoire et les fonctions cérébrales, en particulier chez les femmes de plus de 65 ans.
– Les Symptômes de la ménopause : Les isoflavones de soja peuvent aider à réduire les bouffées de chaleur. Cependant, toutes les études ne sont pas d’accord.
-L’Elasticité de la peau : La prise de 40 mg d’isoflavones de soja par jour réduit significativement les rides et améliore l’élasticité de la peau après 8-12 semaines.
-La Perte de poids : Dans une étude, la prise d’isoflavones de soja pendant 8 à 52 semaines a entraîné une perte de poids moyenne de 4,5 kg de plus qu’un groupe témoin.
En fin de compte, En raison de sa haute teneur en isoflavones, le tofu peut avoir des avantages pour une variété de conditions de santé. Cependant, d’autres recherches sont nécessaires.

Le tofu peut causer des problèmes pour certaines personnes

La consommation quotidienne de tofu et d’autres aliments à base de soja est généralement considérée comme étant sans danger. Cela dit, vous voudrez peut-être modérer votre consommation si c’est le cas :
-Calculs rénaux ou vésiculaires : Le tofu contient une bonne quantité d’oxalates, ce qui peut aggraver les calculs rénaux ou biliaires contenant des oxalates.
-Tumeurs mammaires : En raison des faibles effets hormonaux du tofu, certains médecins recommandent aux femmes atteintes de tumeurs mammaires sensibles aux œstrogènes de limiter leur consommation de soja.
-Problèmes de thyroïde : Certains professionnels conseillent également aux personnes ayant une mauvaise fonction thyroïdienne d’éviter le tofu en raison de sa teneur en goitre.

Cependant, tous les chercheurs ne sont pas d’accord. Certains disent même que la consommation d’aliments à base de soja comme le tofu peut être bénéfique pour les personnes souffrant de calculs rénaux.
En outre, un récent rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a conclu que les isoflavones de soja et de soja ne posent aucun problème pour les cancers du sein et de l’utérus ou la fonction thyroïdienne.
Néanmoins, les chercheurs conviennent que les nourrissons ne devraient pas être exposés aux isoflavones de soja, ce qui peut perturber le développement des organes reproducteurs.
Bien que cela n’ait pas été bien étudié chez l’homme, certaines études animales suggèrent que des quantités élevées de soja peuvent interférer avec la fertilité.

En fin de compte :
Manger du tofu est sans danger pour la plupart des gens. Si vous vous inquiétez des effets négatifs sur la santé, vérifiez auprès de votre fournisseur de soins de santé.

Comment choisir le tofu

Le tofu peut être acheté en vrac ou en emballage individuel, réfrigéré ou non. Vous pouvez aussi le trouver déshydraté, lyophilisé, en pot ou en boîte.
En général, peu de transformation est nécessaire pour faire du tofu, alors choisissez des variétés qui ont des étiquettes nutritionnelles courtes. Vous pouvez vous attendre à voir des ingrédients comme le soja, l’eau, des coagulants (comme le sulfate de calcium, le chlorure de magnésium ou le delta gluconolactone) et peut-être un peu d’assaisonnement. Une fois ouverts, les blocs de tofu doivent être rincés avant d’être utilisés. Les restes peuvent être conservés dans le réfrigérateur, couverts d’eau. Stocké de cette façon, le tofu peut être conservé jusqu’à une semaine – assurez-vous simplement de changer souvent l’eau. Le tofu peut également être congelé, dans son emballage d’origine, jusqu’à cinq mois.
En fin de compte, Le tofu peut être trouvé dans une variété de formes. Le tofu fait maison est aussi étonnamment facile à faire.

Le tofu est un aliment sain

Le tofu est riche en protéines et en nutriments sains. Manger du tofu peut protéger contre divers problèmes de santé, comme les maladies cardiaques, le diabète et même certains cancers.

Il y a de nombreuses raisons de vouloir incorporer des substituts de viande dans votre alimentation, même si vous ne suivez pas un régime végétalien ou végétalien.
Manger moins de viande n’est pas seulement meilleur pour la santé, mais aussi pour l’environnement.
Cependant, l’abondance des substituts de viande fait qu’il est difficile de savoir lequel choisir.
Voici le guide ultime pour choisir un substitut de viande végétalien pour n’importe quelle situation.

Comment choisir

Tout d’abord, considérez la fonction du substitut végétalien dans votre repas. Vous recherchez des protéines, des saveurs ou des textures ?
Si vous utilisez le substitut de viande végétalien comme principale source de protéines dans votre repas, examinez les étiquettes pour trouver une option qui contient des protéines.
Si vous suivez un régime végétalien ou végétalien, recherchez des nutriments qui sont généralement faibles dans ces régimes, comme le fer, la vitamine B12 et le calcium.
Si vous suivez un régime spécial qui interdit des choses comme le gluten ou le soja, recherchez des produits qui ne contiennent pas ces ingrédients.

Résumé
La lecture de l’information nutritionnelle et de la liste des ingrédients des produits est cruciale pour trouver un produit qui répond à vos besoins nutritionnels et à votre régime alimentaire.

Tofu

Le tofu est un aliment de réserve dans les régimes végétariens depuis des décennies et un aliment de base dans les cuisines asiatiques depuis des siècles. Bien que manquant de saveur en soi, il prend les saveurs des autres ingrédients d’un plat.
Il est fabriqué de la même façon que le fromage est fabriqué à partir du lait de vache – le lait de soja est coagulé, après quoi le caillé qui se forme est pressé en blocs.
Le tofu peut être fabriqué à l’aide d’agents, comme le sulfate de calcium ou le chlorure de magnésium, qui affectent son profil nutritionnel. De plus, certaines marques de tofu sont enrichies de nutriments comme le calcium, la vitamine B12 et le fer.

Par exemple, 4 onces (113 grammes) de tofu ferme Nasoya Lite contiennent :
-Calories : 60
-Carburants : 1,3 grammes
-Protéines : 11 grammes
-Lipides : 2 grammes
-Fibre : 1,4 grammes
-Calcium : 200 mg – 15 % de l’apport quotidien de référence (AQR)
-Fer : 2 mg – 25 % de l’AQR pour les hommes et 11 % pour les femmes.
-Vitamine B12 : 2,4 mcg – 100 % de l’AQR.

Si les OGM vous préoccupent, choisissez un produit biologique, car la plupart du soja produit aux États-Unis est génétiquement modifié.
Le tofu peut être coupé en cubes pour être utilisé dans un sauté ou émietté en remplacement des œufs ou du fromage. Essayez-le dans du tofu brouillé ou des lasagnes végétaliennes.

Résumé
Le tofu est un substitut de viande polyvalent à base de soja qui est riche en protéines et peut contenir des nutriments ajoutés comme le calcium et la vitamine B12 qui sont importants pour un régime végétalien. Les produits diffèrent par leur teneur en éléments nutritifs ; il est donc important de lire les étiquettes.

Tempeh

Le tempeh est un produit traditionnel à base de soja fermenté. Les fèves de soja sont cultivées et transformées en gâteaux.
Contrairement au tofu, qui est fabriqué à partir de lait de soja, le tempeh est fabriqué à partir du soja entier, de sorte qu’il a un profil nutritionnel différent.
Il contient plus de protéines, de fibres et de vitamines que le tofu. De plus, en tant qu’aliment fermenté, il peut être bénéfique pour la santé digestive.

Une demi-tasse (83 grammes) de tempeh contient:
-Calories : 160
-Carburants : 6,3 grammes
-Protéines : 17 grammes
-Lipides : 9 grammes
-Calcium : 92 mg – 7 % de l’AQR.
-Fer : 2 mg – 25 % de l’AQR pour les hommes et 11 % pour les femmes.

Le tempeh est souvent complété par des céréales comme l’orge, donc si vous suivez un régime sans gluten, lisez attentivement les étiquettes.
Le tempeh a une saveur plus forte et une texture plus ferme que le tofu. Il se marie bien avec les sauces à base d’arachides et peut être facilement ajouté aux sautés ou à la salade thaïlandaise.

Résumé
Le tempeh est un substitut de viande végétalien à base de soja fermenté. Il est riche en protéines et convient bien aux sautés et autres plats asiatiques.

Protéine végétale texturée (TVP)

TVP est un substitut de viande végétalien hautement transformé développé dans les années 1960 par le conglomérat alimentaire Archer Daniels Midland.
Elle est fabriquée en prenant de la farine de soja – un sous-produit de la production d’huile de soja – et en enlevant la graisse à l’aide de solvants. Le résultat final est un produit à haute teneur en protéines et à faible teneur en gras.
La farine de soja est extrudée sous différentes formes telles que des pépites et des morceaux.
TVP peut être acheté sous forme déshydratée. Cependant, on le trouve plus souvent dans les produits végétariens transformés, congelés et végétariens.

Sur le plan nutritionnel, une demi-tasse (27 grammes) de TVP contient:
-Calories : 93
-Carburants : 8,7 grammes
-Protéines : 14 grammes
-Lipides : 0,3 grammes
-Fibre : 0,9 grammes
-Fer : 1,2 mg – 25 % de l’AQR pour les hommes et 11 % pour les femmes.

La TVP est fabriquée à partir de soja conventionnel et contient probablement des OGM puisque la plupart du soja produit aux États-Unis est génétiquement modifié.
TVP est sans saveur en soi, mais peut ajouter une texture charnue à des plats tels que le chili végétalien.

Résumé
TVP est un substitut de viande végétalien hautement transformé à partir des sous-produits de l’huile de soja. Il est riche en protéines et peut donner une texture charnue aux recettes végétaliennes.

Seitan

Le seitan, ou gluten de blé, est dérivé du gluten, la protéine du blé.
On le fait en ajoutant de l’eau à la farine de blé et en enlevant l’amidon.
Le seitan est dense et moelleux, avec peu de saveur en soi. Il est souvent aromatisé avec de la sauce soja ou d’autres marinades.
On peut le trouver dans la section réfrigérée du supermarché sous forme de bandes et de morceaux.
Le seitan est riche en protéines, pauvre en glucides et une bonne source de fer.

Trois onces (91 grammes) de seitan contiennent:
-Calories : 108
-Carburants : 4,8 grammes
-Protéines : 20 grammes
-Lipides : 1,2 grammes
-Fibre : 1,2 grammes
-Fer : 8 mg – 100 % de l’AQR pour les hommes et 44 % pour les femmes.

Comme l’ingrédient principal du seitan est le gluten de blé, il ne convient pas à quiconque suit un régime sans gluten.
Le seitan peut être utilisé à la place du bœuf ou du poulet dans presque toutes les recettes. Par exemple, essayez-le dans un sauté de bœuf mongol végétalien.

Résumé
Le seitan, un substitut de viande végétalien à base de gluten de blé, fournit suffisamment de protéines et de fer. Il peut être utilisé comme substitut du poulet ou du bœuf dans presque toutes les recettes, mais ne convient pas aux personnes qui suivent un régime sans gluten.

Champignons

Les champignons sont un excellent substitut à la viande si vous recherchez un aliment entier non transformé.
Ils ont naturellement un goût de viande, riche en umami – un type de goût savoureux.
Les chapeaux de champignons portobello peuvent être grillés ou grillés à la place d’un hamburger ou tranchés et utilisés dans les sautés ou les tacos.
Les champignons sont faibles en calories et riches en fibres, ce qui en fait un bon choix pour les personnes qui essaient de perdre du poids. Cependant, ils ne contiennent pas beaucoup de protéines.

Une tasse (121 grammes) de champignons portabella grillés contient:
-Calories : 42
-Carburants : 6 grammes
-Protéines : 5,2 grammes
-Lipides : 0,9 grammes
-Fibre : 2,7 grammes
-Fer : 0,7 mg – 9 % de l’AQR pour les hommes et 4 % pour les femmes.

Ajoutez des champignons aux pâtes, sautés et salades ou optez pour un hamburger portobello végétalien.

Résumé
Les champignons peuvent être utilisés comme substitut de viande et donner une saveur et une texture consistantes. C’est une excellente option si vous cherchez à réduire votre consommation d’aliments transformés. Cependant, leur teneur en protéines est assez faible.

Le jacquier

Bien que le jacquier soit utilisé dans la cuisine de l’Asie du Sud-Est depuis des siècles, ce n’est que récemment qu’il est devenu populaire aux États-Unis comme substitut de viande.
C’est un gros fruit tropical à chair qui a une saveur subtile et fruitée dont on dit qu’elle est semblable à celle de l’ananas.
Le jacquier a une texture moelleuse et est souvent utilisé comme substitut du porc haché dans les recettes de barbecue.
Il peut être acheté cru ou en conserve. Certains fruits du jacquier en conserve sont scellés dans du sirop, alors lisez attentivement les étiquettes pour les sucres ajoutés.
Comme le jacquier est riche en glucides et pauvre en protéines, ce n’est peut-être pas le meilleur choix si vous recherchez une source de protéines d’origine végétale. Cependant, lorsqu’il est servi avec d’autres aliments riches en protéines, il constitue un substitut convaincant à la viande.

Une tasse (154 grammes) de jacquier cru contient:
-Calories : 155
-Carburants : 40 grammes
-Protéines : 2,4 grammes
-Lipides : 0,5 grammes
-Fibre : 2,6 grammes
-Calcium : 56 mg – 4 % de l’AQR
-Fer : 1,0 mg – 13 % de l’AQR pour les hommes et 6 % pour les femmes.

Si vous êtes intéressé à essayer le jacquier, faites-vous un sandwich aux fruits du jacquier.

Résumé
Le jacquier est un fruit tropical qui peut être utilisé comme substitut du porc dans les recettes de barbecue. Il est riche en glucides et faible en protéines, ce qui en fait un mauvais substitut nutritionnel à la viande.

Haricots et légumineuses

Les haricots et les légumineuses sont des sources abordables de protéines végétales qui servent de substituts de viande nourrissants et nourrissants.
De plus, ce sont des aliments entiers, non transformés.
Il existe de nombreux types de haricots : pois chiches, haricots noirs, lentilles et plus encore.
Chaque haricot a une saveur légèrement différente, de sorte qu’ils fonctionnent bien dans une variété de cuisines. Par exemple, les haricots noirs et les haricots pinto complètent les recettes mexicaines, tandis que les pois chiches et les haricots cannellini s’harmonisent bien avec les saveurs méditerranéennes.
Bien que les haricots soient une bonne source de protéines végétales, ils ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels. Cependant, ils sont riches en fibres et une grande source végétarienne de fer.

Par exemple, une tasse (198 grammes) de lentilles cuites contient:
-Calories : 230
-Carburants : 40 grammes
-Protéines : 18 grammes
-Lipides : 0,8 grammes
-Fibre : 15,6 grammes
-Calcium : 37,6 mg – 3 % de l’AQR.
-Fer : 6,6 mg – 83 % de l’AQR pour les hommes et 37 % pour les femmes.

Les haricots peuvent être utilisés dans les soupes, les ragoûts, les hamburgers et bien d’autres recettes. Optez pour un bœuf végétalien à base de lentilles la prochaine fois que vous voudrez un repas riche en protéines.

Résumé
Les haricots sont des aliments entiers riches en protéines, en fibres et en fer et des substituts de viande végétalienne. Ils peuvent être utilisés dans les soupes, les ragoûts et les hamburgers.

Marques populaires de substituts de viande

Il existe des centaines de substituts de viande sur le marché, ce qui rend les repas sans viande et à haute teneur en protéines extrêmement pratiques.
Cependant, tout ce qui est sans viande n’est pas nécessairement végétalien, donc si vous suivez un régime végétalien strict, plutôt que de simplement chercher la variété, il est important de lire attentivement les étiquettes.
Voici une entreprise qui fabrique des substituts de viande populaires.

Quorn fabrique des substituts de viande végétariens à partir de mycoprotéine, un champignon fermenté que l’on trouve dans le sol.
Bien que les mycoprotéines semblent sans danger pour la consommation, plusieurs cas d’allergie et de symptômes gastro-intestinaux ont été signalés après avoir mangé des produits Quorn.
Les produits Quorn comprennent les moulues, les tenders, les galettes et les escalopes. Bien que la plupart de leurs produits soient faits de blancs d’œufs, ils offrent des options végétaliennes.
Leurs côtelettes Vegan Naked Chick’n Cutlets sont faites de mycoprotéine, de protéine de pomme de terre et de fibre de pois et ont ajouté des arômes, du carraghénane et du gluten de blé.
Une escalope (63 grammes) contient 70 calories, 10 grammes de protéines et 3 grammes de fibres.
Certains produits Quorn sont certifiés sans OGM, mais d’autres ne le sont pas.
Bien que Quorn soit fabriqué à partir d’une source unique de protéines, de nombreux produits contiennent également du blanc d’œuf et du gluten de blé, alors lisez attentivement les étiquettes si vous suivez un régime spécial.

Résumé
Il existe de nombreuses marques populaires de substituts de viande sur le marché. Cependant, beaucoup contiennent du blé, du soja et des ingrédients OGM, et tous ne sont pas végétaliens, alors lisez attentivement les étiquettes pour trouver un produit approprié à votre régime alimentaire.

Ce qu’il faut éviter

Les personnes souffrant d’allergies ou d’intolérances alimentaires peuvent avoir besoin de lire attentivement les étiquettes afin d’éviter les ingrédients tels que le gluten, les produits laitiers, le soja, les œufs et le maïs.
De plus, ne présumez pas qu’un produit est végétalien simplement parce qu’il ne contient pas de viande. De nombreux produits sans viande comprennent des œufs, des produits laitiers et des arômes naturels provenant de produits d’origine animale et d’enzymes, dont la présure animale.
Bien qu’il existe de nombreux produits certifiés biologiques et non-OGM, les produits les plus largement disponibles, tels que MorningStar Farms et Boca Burgers, sont probablement fabriqués à partir de maïs et de soja génétiquement modifiés.
De plus, comme la plupart des aliments transformés, de nombreux substituts de viande végétaliens sont riches en sodium, alors assurez-vous de lire les étiquettes si vous surveillez votre apport en sodium.
Une alimentation saine est basée sur un minimum d’aliments transformés, alors méfiez-vous des longues listes d’ingrédients remplis de mots que vous ne reconnaissez pas.

Résumé

Choisissez des substituts de viande végétaliens qui sont peu transformés, avec des ingrédients reconnaissables. Éviter les articles hautement transformés qui ne sont pas vérifiés comme étant exempts de produits d’origine animale.

L’Essentiel

De nos jours, des centaines de substituts de viande végétaliens sont disponibles, à la fois à partir de sources naturelles et transformées.
Le profil nutritionnel de ces produits varie grandement, alors choisissez-les en fonction de vos propres besoins alimentaires et nutritionnels.
Avec tant d’options à choisir, il devrait être facile de trouver des substituts de viande végétalienne qui répondent à vos besoins.

RAPPEL DE VALSARTAN

Certains médicaments qui contiennent du valsartan, un médicament contre l’hypertension artérielle, ont été rappelés. Si vous prenez du valsartan, parlez à votre médecin de ce que vous devriez faire. Ne cessez pas de prendre votre médicament contre l’hypertension artérielle sans en parler d’abord à votre médecin.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

L’hypertension survient lorsque votre tension artérielle augmente jusqu’à des niveaux insalubres. Votre mesure de la tension artérielle tient compte de la quantité de sang qui passe dans vos vaisseaux sanguins et de la résistance que le sang rencontre pendant que le cœur pompe.

Les artères étroites augmentent la résistance. Plus vos artères sont étroites, plus votre tension artérielle sera élevée. À long terme, une pression accrue peut causer des problèmes de santé, y compris des maladies cardiaques.

L’hypertension est assez fréquente. En fait, depuis que les lignes directrices ont récemment changé, on s’attend à ce que près de la moitié des adultes américains reçoivent un diagnostic de cette maladie.

L’hypertension se développe généralement sur une période de plusieurs années. D’habitude, vous ne remarquez aucun symptôme. Mais même sans symptômes, l’hypertension artérielle peut endommager les vaisseaux sanguins et les organes, en particulier le cerveau, le cœur, les yeux et les reins.

La détection précoce est importante. Des lectures régulières de la tension artérielle peuvent vous aider, vous et votre médecin, à remarquer tout changement. Si votre tension artérielle est élevée, votre médecin peut vous demander de vérifier votre tension artérielle pendant quelques semaines pour voir si elle reste élevée ou si elle redescend à des niveaux normaux.

Le traitement de l’hypertension comprend à la fois des médicaments d’ordonnance et des changements de mode de vie sain. Si l’affection n’est pas traitée, elle pourrait entraîner des problèmes de santé, y compris une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral.

Quels sont les symptômes de l’hypertension ?

L’hypertension est généralement un état silencieux. Beaucoup de gens n’éprouveront aucun symptôme. Il peut s’écouler des années, voire des décennies avant que la maladie n’atteigne des niveaux suffisamment graves pour que les symptômes deviennent évidents. Même dans ce cas, ces symptômes peuvent être attribués à d’autres problèmes.

Les symptômes d’hypertension grave peuvent inclure :

  • maux de tête
  • essoufflement
  • saignements de nez
  • rougissement
  • vertige
  • douleur thoracique
  • changements visuels
  • sang dans l’urine

Ces symptômes nécessitent une attention médicale immédiate. Elles ne surviennent pas chez toutes les personnes souffrant d’hypertension, mais l’attente d’un symptôme de cette condition pourrait être fatale.

La meilleure façon de savoir si vous souffrez d’hypertension est d’obtenir des lectures régulières de votre tension artérielle. La plupart des cabinets médicaux prennent la tension artérielle à chaque rendez-vous.

Si vous n’avez qu’un examen physique annuel, parlez à votre médecin de vos risques d’hypertension et d’autres lectures dont vous pourriez avoir besoin pour vous aider à surveiller votre tension artérielle.

Par exemple, si vous avez des antécédents familiaux de maladie cardiaque ou si vous présentez des facteurs de risque de développer la maladie, votre médecin peut vous recommander de faire vérifier votre tension artérielle deux fois par an. Cela vous aide, vous et votre médecin, à rester au courant de tous les problèmes possibles avant qu’ils ne deviennent problématiques.

Quelles sont les causes de l’hypertension artérielle ?

Il existe deux types d’hypertension. Chaque type a une cause différente.

Hypertension primaire

L’hypertension primaire est aussi appelée hypertension essentielle. Ce type d’hypertension se développe avec le temps sans cause identifiable. La plupart des gens ont ce type d’hypertension artérielle.

Les chercheurs ne savent pas encore clairement quels mécanismes provoquent une augmentation lente de la tension artérielle. Une combinaison de facteurs peut jouer un rôle. Ces facteurs comprennent

Des gènes : Certaines personnes sont génétiquement prédisposées à l’hypertension. Cela peut provenir de mutations génétiques ou d’anomalies génétiques héritées de vos parents.
Changements physiques : Si quelque chose dans votre corps change, vous pouvez commencer à éprouver des problèmes dans tout votre corps. L’hypertension artérielle peut être l’un de ces problèmes. Par exemple, on pense que les modifications de la fonction rénale dues au vieillissement peuvent perturber l’équilibre naturel de l’organisme en sels et en liquides. Ce changement peut entraîner une augmentation de la tension artérielle de votre corps.
Environnement : Avec le temps, des choix de mode de vie malsains comme le manque d’activité physique et une mauvaise alimentation peuvent avoir des effets néfastes sur votre corps. Les choix de mode de vie peuvent entraîner des problèmes de poids. L’embonpoint ou l’obésité peut augmenter votre risque d’hypertension.

Hypertension secondaire

L’hypertension secondaire survient souvent rapidement et peut devenir plus grave que l’hypertension primaire. Plusieurs conditions qui peuvent causer l’hypertension secondaire incluent :

  • maladie rénale
  • apnée obstructive du sommeil
  • malformations cardiaques congénitales
  • problèmes avec votre thyroïde
  • effets secondaires des médicaments
  • l’usage de drogues illicites
  • abus d’alcool ou consommation chronique d’alcool
  • problèmes des glandes surrénales
  • certaines tumeurs endocrines

Diagnostic de l’hypertension artérielle

Diagnostiquer l’hypertension est aussi simple que de prendre la tension artérielle. La plupart des cabinets médicaux vérifient la tension artérielle dans le cadre d’une visite de routine. Si vous ne recevez pas de lecture de votre tension artérielle lors de votre prochain rendez-vous, demandez-en une.

Si votre tension artérielle est élevée, votre médecin peut vous demander d’avoir plus de lectures au cours de quelques jours ou semaines. Un diagnostic d’hypertension est rarement posé après une seule lecture. Votre médecin doit voir les preuves d’un problème persistant. C’est parce que votre environnement peut contribuer à l’augmentation de la pression artérielle, comme le stress que vous pouvez ressentir en vous rendant au cabinet du médecin. De plus, les niveaux de tension artérielle changent tout au long de la journée.

Si votre tension artérielle demeure élevée, votre médecin effectuera probablement d’autres tests pour écarter la possibilité d’affections sous-jacentes. Ces tests peuvent inclure :

  • analyse d’urine
  • dépistage du cholestérol et autres tests sanguins
  • test de l’activité électrique du cœur au moyen d’un électrocardiogramme (ECG, parfois appelé ECG)
  • l’échographie de votre cœur ou de vos reins

Ces tests peuvent aider votre médecin à identifier les problèmes secondaires qui causent votre hypertension artérielle. Ils peuvent également examiner les effets que l’hypertension artérielle a pu avoir sur vos organes.

Pendant ce temps, votre médecin peut commencer à traiter votre hypertension. Un traitement précoce peut réduire le risque de dommages durables.

Comment comprendre les lectures d’hypertension artérielle

Deux chiffres créent une lecture de la tension artérielle :

Pression systolique : Il s’agit du premier chiffre, ou chiffre du haut. Il indique la pression dans vos artères lorsque votre cœur bat et pompe le sang.
Pression diastolique : Il s’agit du deuxième chiffre, ou chiffre du bas. C’est la lecture de la pression dans vos artères entre les battements de votre cœur.
Cinq catégories définissent les lectures de tension artérielle pour les adultes :

En bonne santé : Une lecture saine de la tension artérielle est inférieure à 120/80 millimètres de mercure (mm Hg).
Elevé : Le nombre systolique se situe entre 120 et 129 mm Hg, et le nombre diastolique est inférieur à 80 mm Hg. En général, les médecins ne traitent pas la tension artérielle élevée avec des médicaments. Votre médecin peut plutôt vous encourager à modifier votre mode de vie pour vous aider à réduire votre nombre.
Stade 1 de l’hypertension artérielle : Le nombre systolique est compris entre 130 et 139 mm Hg, ou le nombre diastolique est compris entre 80 et 89 mm Hg.
Stade 2 de l’hypertension artérielle : Le nombre systolique est de 140 mm Hg ou plus, ou le nombre diastolique est de 90 mm Hg ou plus.
Crise d’hypertension : Le nombre systolique est supérieur à 180 mm Hg, ou le nombre diastolique est supérieur à 120 mm Hg. Une tension artérielle dans cette plage nécessite des soins médicaux d’urgence. Si des symptômes tels que douleurs thoraciques, maux de tête, essoufflement ou changements visuels surviennent lorsque la tension artérielle est aussi élevée, des soins médicaux en salle d’urgence sont nécessaires.
Une lecture de la tension artérielle est effectuée à l’aide d’un brassard de pression. Pour une lecture précise, il est important d’avoir un brassard qui s’adapte. Un brassard mal ajusté peut donner des lectures inexactes.

Les lectures de tension artérielle sont différentes pour les enfants et les adolescents. Demandez au médecin de votre enfant les plages de valeurs saines pour votre enfant si on vous demande de surveiller sa tension artérielle.

Options de traitement de l’hypertension artérielle

Un certain nombre de facteurs aident votre médecin à déterminer la meilleure option de traitement pour vous. Ces facteurs comprennent le type d’hypertension dont vous souffrez et les causes qui ont été identifiées.

Options de traitement primaire de l’hypertension

Si votre médecin vous diagnostique une hypertension primaire, des changements de mode de vie peuvent aider à réduire votre hypertension artérielle. Si les changements de mode de vie ne suffisent pas à eux seuls, ou s’ils cessent d’être efficaces, votre médecin peut vous prescrire des médicaments.

Options de traitement secondaire de l’hypertension artérielle

Si votre médecin découvre un problème sous-jacent à l’origine de votre hypertension, le traitement se concentrera sur cet autre problème. Par exemple, si un médicament que vous avez commencé à prendre provoque une augmentation de la tension artérielle, votre médecin essaiera d’autres médicaments qui n’ont pas cet effet secondaire.

Parfois, l’hypertension est persistante malgré le traitement de la cause sous-jacente. Dans ce cas, votre médecin peut travailler avec vous pour modifier votre mode de vie et vous prescrire des médicaments pour aider à réduire votre tension artérielle.

Les plans de traitement de l’hypertension évoluent souvent. Ce qui a fonctionné au début peut devenir moins utile avec le temps. Votre médecin continuera de travailler avec vous pour affiner votre traitement.

Médicaments contre l’hypertension artérielle

Beaucoup de gens passent par une phase d’essai et d’erreur avec les médicaments pour la tension artérielle. Vous devrez peut-être essayer différents médicaments jusqu’à ce que vous trouviez un ou une combinaison de médicaments qui vous conviennent.

Certains des médicaments utilisés pour traiter l’hypertension comprennent :

Bêta-bloquants : Les bêta-bloquants font battre votre cœur plus lentement et avec moins de force. Cela réduit la quantité de sang pompé dans vos artères à chaque battement, ce qui fait baisser la tension artérielle. Il bloque également certaines hormones dans votre corps qui peuvent augmenter votre tension artérielle.
Diurétiques : Des niveaux élevés de sodium et un excès de liquide dans votre corps peuvent augmenter la tension artérielle. Les diurétiques, aussi appelés pilules d’eau, aident vos reins à éliminer l’excès de sodium de votre corps. Au fur et à mesure que le sodium s’écoule, un surplus de liquide dans votre circulation sanguine pénètre dans votre urine, ce qui aide à abaisser votre tension artérielle.
Inhibiteurs de l’ECA : L’angiotensine est un produit chimique qui resserre et rétrécit les vaisseaux sanguins et les parois des artères. Les inhibiteurs de l’ECA (enzyme de conversion de l’angiotensine) empêchent l’organisme de produire autant de ce produit chimique. Cela aide les vaisseaux sanguins à se détendre et à réduire la pression artérielle.
Antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA) : Alors que les inhibiteurs de l’ECA visent à arrêter la création de l’angiotensine, les ARA empêchent l’angiotensine de se lier aux récepteurs. Sans le produit chimique, les vaisseaux sanguins ne se resserreront pas. Cela aide à détendre les vaisseaux et à abaisser la tension artérielle.
Bloqueurs des canaux calciques : Ces médicaments empêchent une partie du calcium de pénétrer dans les muscles cardiaques de votre cœur. Cela entraîne une diminution de la force des battements cardiaques et une baisse de la tension artérielle. Ces médicaments agissent également dans les vaisseaux sanguins, les incitant à se détendre et à abaisser davantage la tension artérielle.
Alpha-2 agonistes : Ce type de médicament modifie les impulsions nerveuses qui provoquent le resserrement des vaisseaux sanguins. Cela aide les vaisseaux sanguins à se détendre, ce qui réduit la pression artérielle.
Remèdes à la maison pour l’hypertension artérielle
Des changements de mode de vie sain peuvent vous aider à contrôler les facteurs qui causent l’hypertension. Voici quelques-uns des remèdes maison les plus courants.

Développer une alimentation saine

Une alimentation saine pour le cœur est essentielle pour aider à réduire l’hypertension artérielle. Il est également important pour la prise en charge de l’hypertension qui est sous contrôle et pour réduire le risque de complications. Ces complications comprennent les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques.

Une alimentation saine pour le cœur met l’accent sur les aliments qui comprennent :

  • fruits
  • légumes
  • céréales complètes
  • protéines maigres comme le poisson
  • Augmenter l’activité physique

Pour atteindre un poids santé, il faut être plus actif physiquement. En plus de vous aider à perdre du poids, l’exercice peut aider à réduire le stress, à abaisser naturellement la tension artérielle et à renforcer votre système cardiovasculaire.

Essayez de faire 150 minutes d’activité physique modérée chaque semaine. C’est environ 30 minutes cinq fois par semaine.

Atteindre un poids santé

Si vous faites de l’embonpoint ou de l’obésité, perdre du poids grâce à une alimentation saine pour le cœur et à une activité physique accrue peut aider à abaisser votre tension artérielle.

Gérer le stress

L’exercice est un excellent moyen de gérer le stress. D’autres activités peuvent également être utiles. Il s’agit notamment

  • méditation
  • respiration profonde
  • massage
  • relaxation musculaire
  • yoga ou tai chi

Ce sont toutes des techniques éprouvées de réduction du stress. Dormir suffisamment peut aussi aider à réduire le niveau de stress.

Adopter un mode de vie plus sain

Si vous fumez, essayez d’arrêter. Les produits chimiques contenus dans la fumée de tabac endommagent les tissus du corps et durcissent les parois des vaisseaux sanguins.

Si vous consommez régulièrement trop d’alcool ou si vous avez une dépendance à l’alcool, demandez de l’aide pour réduire la quantité que vous buvez ou arrêtez complètement. L’alcool peut augmenter la tension artérielle.

Recommandations diététiques pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle

L’une des façons les plus faciles de traiter l’hypertension et de prévenir les complications possibles est de suivre un régime alimentaire. Ce que vous mangez peut contribuer grandement à soulager ou à éliminer l’hypertension.

Voici quelques-unes des recommandations alimentaires les plus courantes pour les personnes souffrant d’hypertension.

Mangez moins de viande, plus de plantes

Un régime à base de plantes est un moyen facile d’augmenter la quantité de fibres et de réduire la quantité de sodium et de gras saturés et trans malsains que vous absorbez des produits laitiers et de la viande. Augmentez le nombre de fruits, de légumes, de légumes-feuilles et de grains entiers que vous mangez. Au lieu de la viande rouge, optez pour des protéines maigres plus saines comme le poisson, la volaille ou le tofu.

Réduire le sodium alimentaire

Les personnes souffrant d’hypertension et celles qui présentent un risque accru de maladie cardiaque peuvent avoir besoin de maintenir leur apport quotidien en sodium entre 1 500 milligrammes et 2 300 milligrammes par jour. La meilleure façon de réduire le sodium est de cuire les aliments frais plus souvent. Évitez de manger des aliments de restaurant ou des aliments préemballés, qui sont souvent très riches en sodium.

Réduire la consommation de sucreries

Les aliments et boissons sucrés contiennent des calories vides mais n’ont pas de contenu nutritionnel. Si vous voulez quelque chose de sucré, essayez de manger des fruits frais ou de petites quantités de chocolat noir qui n’ont pas été sucrés autant avec du sucre. Des études suggèrent que la consommation régulière de chocolat noir peut réduire la tension artérielle.

Hypertension artérielle pendant la grossesse

Les femmes souffrant d’hypertension peuvent mettre au monde des bébés en bonne santé malgré leur état de santé. Mais elle peut être dangereuse pour la mère et le bébé si elle n’est pas surveillée de près et gérée pendant la grossesse.

Les femmes qui souffrent d’hypertension artérielle sont plus susceptibles de développer des complications. Par exemple, les femmes enceintes souffrant d’hypertension peuvent présenter une diminution de la fonction rénale. Les bébés nés de mères hypertendus peuvent avoir un faible poids à la naissance ou naître prématurément.

Certaines femmes peuvent souffrir d’hypertension pendant leur grossesse. Plusieurs types de problèmes d’hypertension peuvent se développer. L’état s’inverse souvent une fois que le bébé est né. Le développement de l’hypertension pendant la grossesse peut augmenter votre risque de développer l’hypertension plus tard dans la vie.

Préé clampsie

Dans certains cas, les femmes enceintes souffrant d’hypertension peuvent développer une pré-éclampsie pendant la grossesse. Cette augmentation de la tension artérielle peut entraîner des complications rénales et d’autres organes. Cela peut entraîner des taux élevés de protéines dans l’urine, des problèmes de fonction hépatique, des liquides dans les poumons ou des problèmes visuels.

Au fur et à mesure que cette condition s’aggrave, les risques augmentent pour la mère et le bébé. La prééclampsie peut conduire à l’éclampsie, qui provoque des crises. Les problèmes d’hypertension artérielle pendant la grossesse demeurent une cause importante de décès maternel aux États-Unis. Les complications pour le bébé comprennent l’insuffisance pondérale à la naissance, la naissance précoce et la mortinatalité.

Il n’y a aucune façon connue de prévenir la pré-éclampsie, et la seule façon de traiter la condition est d’accoucher. Si vous développez cette condition pendant votre grossesse, votre médecin vous surveillera de près pour déceler toute complication.

Quels sont les effets de l’hypertension sur l’organisme ?

Parce que l’hypertension est souvent un état silencieux, elle peut causer des dommages à votre corps pendant des années avant que les symptômes ne deviennent évidents. Si l’hypertension n’est pas traitée, vous risquez de faire face à des complications graves, voire fatales.

Les complications de l’hypertension comprennent ce qui suit.

artères endommagées

Les artères saines sont souples et solides. Le sang circule librement et sans entrave à travers les artères et les vaisseaux sains.

L’hypertension rend les artères plus résistantes, plus serrées et moins élastiques. Ces dommages facilitent le dépôt des graisses alimentaires dans vos artères et limitent la circulation sanguine. Ces dommages peuvent entraîner une augmentation de la tension artérielle, des blocages et, éventuellement, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Coeur endommagé

L’hypertension fait travailler votre cœur trop fort. La pression accrue dans vos vaisseaux sanguins force les muscles de votre cœur à pomper plus fréquemment et avec plus de force qu’un cœur en santé.

Cela peut causer une hypertrophie du cœur. Une hypertrophie du cœur augmente votre risque de contracter les maladies suivantes :

  • insuffisance cardiaque
  • arythmies
  • mort cardiaque subite
  • infarctus
  • Cerveau endommagé

Votre cerveau dépend d’un approvisionnement sain en sang riche en oxygène pour fonctionner correctement. L’hypertension artérielle peut réduire l’approvisionnement en sang de votre cerveau :

Les blocages temporaires du flux sanguin vers le cerveau sont appelés attaques ischémiques transitoires (AIT).
Des blocages importants de la circulation sanguine entraînent la mort des cellules cérébrales. C’est ce qu’on appelle un AVC.
L’hypertension non contrôlée peut également affecter votre mémoire et votre capacité d’apprendre, de vous souvenir, de parler et de raisonner. Souvent, le traitement de l’hypertension n’efface pas ou n’inverse pas les effets d’une hypertension non maîtrisée. Elle réduit toutefois les risques de problèmes futurs.

Hypertension artérielle : conseils de prévention

Si vous avez des facteurs de risque d’hypertension, vous pouvez prendre des mesures dès maintenant pour réduire votre risque d’être atteint de cette maladie et de ses complications.

Ajoutez des aliments sains à votre alimentation

Travaillez lentement jusqu’à manger plus de portions de plantes saines pour le cœur. Essayez de manger plus de sept portions de fruits et légumes par jour. Essayez ensuite d’ajouter une portion supplémentaire par jour pendant deux semaines. Après ces deux semaines, essayez d’ajouter une autre portion. L’objectif est de consommer dix portions de fruits et légumes par jour.

Ajustez votre perception de l’assiette moyenne.

Au lieu d’avoir de la viande et trois côtés, créez un plat qui utilise la viande comme condiment. En d’autres termes, au lieu de manger un steak avec une salade d’accompagnement, mangez une salade plus grosse et garnissez-la d’une plus petite portion de steak.

Supprimer le sucre

Essayez d’incorporer moins d’aliments sucrés, y compris des yogourts aromatisés, des céréales et des sodas. Les aliments emballés cachent le sucre inutile, alors assurez-vous de lire les étiquettes.

Fixez-vous des objectifs de perte de poids

Au lieu d’un objectif arbitraire de “perdre du poids”, parlez avec votre médecin d’un poids santé pour vous. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommande un objectif de perte de poids d’une à deux livres par semaine. Cela signifie qu’il faut commencer à manger 500 calories de moins par jour que ce que vous mangez normalement. Décidez ensuite de l’activité physique que vous pouvez commencer pour atteindre cet objectif. Si faire de l’exercice cinq soirs par semaine est trop difficile à intégrer à votre horaire, visez une nuit de plus que ce que vous faites en ce moment. Lorsque cela s’insère confortablement dans votre horaire, ajoutez une autre nuit.

Surveillez régulièrement votre tension artérielle.

La meilleure façon de prévenir les complications et d’éviter les problèmes est de détecter rapidement l’hypertension artérielle. Vous pouvez venir au bureau de votre médecin pour une lecture de la tension artérielle, ou votre médecin peut vous demander d’acheter un brassard de tension artérielle et de prendre des lectures à la maison.

Tenez un registre de vos lectures de tension artérielle et apportez-le à vos rendez-vous médicaux réguliers. Cela peut aider votre médecin à voir tout problème possible avant que la maladie ne progresse.