De nombreuses personnes utilisent le ghee pendant la cuisson car il donne une gout délicieux aux aliments et peut être utilisé pour la préparation de tous les plats, sucrés comme salés.

Pour information, le ghee est un beurre techniquement clarifié (débarrassé de son eau), fabriqué à partir de lait de vache, et aucun roti ne semble complet sans lui. Lorsque vous faites fondre du beurre ordinaire, il se divise en solides (du lait) et en liquides (des graisses). Lorsque les solides du lait sont enlevés, il ne reste plus que du ghee. Le ghee ajoute une saveur particulièrement délicieuse à n’importe quel aliment lorsqu’il est utilisé dans la recette et peut remplacer le beurre ordinaire si vous souhaitez améliorer votre alimentation.

Les 15 avantages de manger du ghee tous les jours

Bien que nous soyons tous habitués à avoir du ghee dans notre alimentation, peu de gens sont conscients de ses bienfaits pour la santé. Ci-après, 15 bienfaits avérés du ghee.

1. Une longue durée de vie

Le ghee bénéficie d’une durée de conservation très longue. Certains mélanges de ghee sont même connus pour durer plus d’un siècle. Il n’est pas nécessaire de le réfrigérer pour qu’il reste bon.

2. Un point de fumée plus élevé

Les huiles qui ont un point de fumée plus bas, (température à partir de laquelle les huiles ou les graisses émettent des fumées de façon continue) se décomposent souvent en radicaux libres lorsqu’elles sont cuites à feu vif. En fin de compte, c’est mauvais pour notre santé. Grâce à son point de fumée élevé, le ghee peut être sainement utiliser pour cuire et frire tous vos aliments.

3. Une faible teneur en lactose

Si vous avez une intolérance au lactose ou à la caséine, le ghee est une meilleure alternative aux autres produits à base de lait. En effet, lors de la fabrication du ghee, la plupart des impuretés et des solides du lait sont éliminés.

4. Une bonne teneur en CLA et K2

L’un des avantages du ghee de vache est qu’il est riche en  CLA (acide linoléique conjugué), un antioxydant qui possède des propriétés antivirales et peut être trouvé dans le lait de vaches nourries à l’herbe. Le ghee est également enrichi en K2, une vitamine qui peut aider à lutter contre le vieillissement, l’état de stress post-traumatique, et beaucoup d’autres choses.

5. Donne de l’énergie et améliore la flexibilité

Comme le ghee a une teneur élevée en acides gras à chaîne moyenne, il fournit beaucoup d’énergie car ces acides gras sont directement assimilés par le foie comme les glucides et pourront être brûlés pour produire de l’énergie. Il lubrifie également le tissu conjonctif et les articulations, conduisant ainsi à une meilleure  flexibilité.

6. Aide à la perte de poids

L’un des avantages du ghee est sa capacité à être brûlé comme source d’énergie. Quand ceci a lieu, il devient un grand outil pour aider à la perte de poids car il aide également à brûler d’autres graisses.

7. Améliore l’immunité

Ayant des niveaux élevés d’acides butyriques, le ghee s’est avéré être très bénéfique pour la santé du système immunitaire et fournit de bienfaits anti-inflammatoires.

8. Améliore la santé du système digestif

Les personnes qui n’ont pas un système digestif sain seront incapables de produire naturellement de l’acide butyrique. Les acides contenus dans le ghee les aideront à rétablir la santé dans leur système digestif.

9. Réduit le cholestérol

Riche en acides gras oméga 3, le ghee peut réduire le cholestérol, ce qui contribue à améliorer la santé du cœur.

10. Soigne la toux

Pour soulager une toux sèche, vous pouvez prendre une cuillère à café chaude de ghee. Il peut aussi être utilisé mélangé à d’autres herbes ou épices. Vous pouvez par exemple ingérer une pâte de basilic, de tulsi et de ghee pour soulager les symptômes de la grippe. Vous pouvez également faire frire un bâtonnet de cannelle dans du ghee et l’avaler comme remède.

Pour éliminer le mucus qui obstrue vos voies respiratoires, vous pouvez frire de la cardamome et du gingembre en poudre avec du ghee et prendre le mélange.

11. Améliore la santé des yeux

Riche en vitamine A, le ghee peut améliorer la santé de vos yeux et prévenir la formation de cataractes. Si vous avez des irritations dans les yeux, l’Ayurveda suggère de frotter un peu de ghee sous les yeux pour les soulager.

12. Bon pour les bébés

La vitamine K2 présente dans le ghee est très bénéfique et joue un rôle essentiel dans le développement des traits du visage et des dents de votre enfant en pleine croissance.

13. Absorbe les nutriments

En Inde, la nourriture est riche en épices et herbes qui contiennent de nombreux nutriments bénéfiques. Lorsque les aliments sont cuits avec du ghee, cela aide ces nutriments à atteindre les parties du corps dans lesquelles ils sont le plus nécessaires.

14. Une meilleure santé émotionnelle

Selon la recherche, les émotions négatives ont une raison chimique derrière elles. Les produits chimiques responsables des émotions négatives peuvent être stockés dans les graisses de l’organisme. Le ghee est un aliment capable de remplacer ces graisses et peut également être utilisé pour libérer les toxines du corps s’il est utilisé correctement pendant un nettoyage du corps.

15. Protège les artères

La vitamine K2 econtribue à la réduction du calcium susceptible de se déposer dans les artères. C’est très important car c’est utile pour prévenir la calcification des artères.

Quand éviter de manger du ghee ?

Si vous souffrez d’obésité, de problèmes rénaux, de maladies cardiaques ou gastriques, vous devriez éviter le ghee.

En effet, chez les personnes obèses, manger du ghee tous les jours peut faire augmenter leur poids encore plus et causer plus de problèmes de santé.

Comme le ghee est riche en certains acides gras qui peuvent provoquer une augmentation de la tension artérielle, il est préférable de l’éviter chez les personnes atteintes de maladies cardiaques. La consommation d’une trop grande quantité de ghee peut aussi augmenter le risque d’avoir une crise cardiaque.

En outre, une consommation de ghee en quantité peut entraîner  des problèmes graves avec les organes internes chez les personnes qui souffrent d’inconfort abdominal ou qui souffrent de maladies comme la jaunisse. Le ghee leur est bénéfique lorsqu’il est consommé avec modération, à raison de 1 à 2 cuillères à cagé, 1 ou 2 fois par semaine.

Autres utilisations du ghee

Maintenant que nous connaissons les bienfaits du ghee, il serait intéressant de découvrir quelles en sont les autres utilisations, en dehors de sa consommation.

Il s’avère que le ghee a de nombreux avantages pour la peau. En effet, il peut aider à traiter les peaux enflées et enflammées en l’appliquant d’une manière topique sur les zones concernées. Après avoir mélangé 1 cuillère à café de curcuma avec deux cuillères à café de neem dans une demi-tasse de ghee de vache, vous pouvez l’appliquer sur n’importe quelle plaie que vous avez et l’utiliser comme un baume guérisseur.

Si vous avez la peau sèche, le ghee peut également être utilisé comme hydratant pour obtenir une peau souple et douce. Le ghee peut aussi être utilisé comme baume pour les lèvres et comme crème pour les yeux, le soir pour aider à réduire les cernes et les poches qui ont tendance à apparaître sous les yeux. Vous pouvez également l’utiliser pour hydrater votre cuir chevelu, ce qui s’avérera bénéfique pour la croissance des cheveux car un cuir chevelu sec est sujet aux démangeaisons et aux pellicules.

Questions fréquentes

Voici une liste des questions fréquemment posées qui pourraient aussi vous aider.

1. La consommation de ghee est-elle sans danger pendant la grossesse ?

Puisqu’une alimentation saine est nécessaire chez les femmes enceintes, il est tout à fait naturel que le ghee y soit inclus, car il constitue une bonne source d’acides gras oméga 9, d’oméga 3, des minéraux, des antioxydants et de multiples vitamines.

Le ghee aide aussi à lutter contre la constipation, qui est assez commun chez les femmes enceintes. On dit aussi que le ghee aide à rendre le travail plus facile et qu’il contribue à nourrir votre bébé et à favoriser le développement de son cerveau, de sa peau et de ses dents.

Il aide aussi les femmes enceintes à rester énergiques, à être capables de faire de l’exercice et de poursuivre leur routine quotidienne. Le ghee aide aussi la femme enceinte à maintenir une bonne humeur et à soulager le stress et la tension que le corps ressent pendant la grossesse.

Attention cependant car le ghee peut aussi vous faire prendre une quantité excessive de poids si vous en mangez trop, ce qui sera mauvais pour vous et votre bébé.

Au cours de votre dernier mois de grossesse, vous devez aussi éviter de manger des aliments qui vous feront grossir, vous et votre bébé, car vous risquez d’avoir beaucoup de difficulté à accoucher de votre enfant. Consultez votre médecin si vous songez à en consommer pendant votre grossesse.

2. Devriez-vous donner du ghee aux bébés ?

Pendant ses six premiers mois, bébé tire tous les nutriments nécessaires à son bon développement de votre lait maternel. Au fur et à mesure qu’il grandit et jusqu’à l’âge de six mois à un an, le sevrage devient très important. Beaucoup de parents se demandent souvent quand et comment commencer à sevrer leur bébé, car leur système digestif est encore si nouveau et si délicat. Le lait maternel contient également une certaine quantité de matières grasses, et de nombreux bébés commencent à perdre cette teneur en matières grasses dans leur alimentation lorsqu’ils cessent de boire du lait maternel. Voilà pourquoi le ghee est un excellent substitut pour ces graisses car il contient des graisses saines qui s’avèrent bénéfiques pour votre bébé.

Le ghee est très bon pour votre bébé car il est excellent pour la digestion et aide votre bébé à absorber plus de calories et de graisse. Et comme les bébés ne devraient pas consommer de sel, l’utilisation du ghee en petite quantité dans leur nourriture aidera également à améliorer leur goût pour faire plaisir à leurs papilles gustatives encore délicates.

Le ghee est aussi efficace pour soulager la toux sèche de votre enfant. Pour faire le remède à la maison, mélangez le ghee avec  du poivre séché, frit ou en poudre et donnez-en un peu à votre bébé.

Le ghee devrait être ajouté lentement à l’alimentation de votre bébé. Vous pouvez commencer par quelques gouttes à partir de l’âge de 7 mois. En cas de doute, vous pouvez toujours consulter votre pédiatre. La quantité de ghee peut être augmentée si votre bébé l’aime, mais c’est une bonne idée de garder la quantité de ghee que vous donnez à votre bébé à un niveau modéré parce qu’une trop grande quantité peut devenir très malsaine pour votre enfant.

3. Le massage au ghee est-il bon pour les bébés ?

Dans la mesure où les massages aident à la circulation sanguine, il est donc très utile pour votre bébé de recevoir régulièrement des massages à l’huile.

Bien que cela puisse paraître étrange à certains, les massages au ghee sont bons pour votre bébé, en particulier si vous vivez dans des climats froids ou à haute altitude. La raison en est que le ghee peut protéger le corps de votre bébé du froid. Évitez cependant le massage au ghee dans des climats chauds ou humides, car il peut irriter la peau de votre bébé.

Pour les bébés qui souffrent d’eczéma ou d’éruptions cutanées lorsque leur peau devient trop sèche, le massage au ghee des zones affectées sera d’une grande aide pour humidifier les zones et soulager votre bébé des démangeaisons. Le ghee a en effet des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires qui empêcheront la propagation de l’eczéma ou des éruptions cutanées et de toute autre infection qui peut apparaître sur la peau.

Comme nous venons de le voir, le ghee a beaucoup de nomreux avantages pour le corps et peut même vous être très utile si vous êtes enceinte ou avez un bébé. Veillez cependant à prendre juste ce qu’il faut, car une consommation excessive aura l’effet inverse de ce que vous attendez.

Rappelez-vous également que seul le ghee de meilleure qualité fournira les bienfaits attendus. Si vous avez des problèmes de santé, consultez d’abord votre médecin traitant avant de décider d’ajouter du ghee à votre alimentation quotidienne.

Les bons et les mauvais aliments pour une peau saine

Qui ne désire pas une peau radieuse et claire ? Malheureusement, seules quelques âmes chanceuses peuvent jouir d’un tel bonheur.

Rien ne peut être plus douloureux que de voir un bouton sur votre visage, qui risque également de laisser une tâche. Plusieurs facteurs comme le rayonnement solaire et la pollution sont responsables des problèmes de peau comme l’acné, la pigmentation, les taches brunes et les rides.

Mais saviez-vous que des habitudes de vie saines et la consommation de certains aliments peuvent non seulement aider à protéger votre peau, mais aussi la rendre rayonnante ? Grâce à leurs nutriments, certains aliments possèdent de merveilleuses propriétés curatives qui peuvent faire des merveilles pour votre peau.

Aliments à manger pour une peau saine

Pour une peau saine, voici une liste d’aliments que vous pouvez inclure facilement dans votre alimentation.

1. Le thé vert

Le thé vert offre de nombreux avantages pour la peau. Il contient de l’EGCG (épigallocatéchine-3-gallate) qui protège la peau contre les rayons UV nocifs et neutralise les radicaux oxygénés nocifs qui peuvent aider à prévenir les coups de soleil, les éruptions cutanées, le photo-vieillissement et le cancer de la peau. Ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires garderont votre peau éclatante et sans problème.

2. La tomate

La tomate est riche en lycopène, un carotène qui est un puissant antioxydant pouvant aider à protéger contre le  vieillissement de la peau par les radicaux libres. Les propriétés anti-inflammatoires du lycopène peuvent en effet aider à éviter les dommages causés par l’exposition à la lumière du soleil. Les effets néfastes des agents environnementaux qui entraînent une accumulation toxique pouvant entraîner l’obstruction des pores et l’acné peuvent être annulés par la consommation régulière de tomates.

3. Le saumon

Le saumon regorge d’acides gras oméga-3 (graisses saines) et d’astaxanthine, un pigment caroténoïde à qui le saumon doit sa belle couleur rose. La consommation régulière de saumon peut arrêter l’apparition de certains types de cancer de la peau comme le mélanome, le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde. L’astaxanthine peut protéger la peau du rayonnement solaire nocif et améliorer l’élasticité de la peau, ralentissant ainsi le processus de vieillissement.

4. La papaye

La papaye est l’un des meilleurs aliments favorisant une peau saine. En effet, elle contient des enzymes comme la chymopapaïne et la papaïne, des fibres alimentaires, des vitamines A, C et B qui en font une aide puissante pour une peau saine. Manger régulièrement de la papaye peut réguler les selles, améliorer la digestion, maintenir une tension artérielle normale, ce qui peut favoriser une peau sans infection. Une meilleure digestion peut en outre faciliter l’élimination des toxines du corps qui génèrent la pigmentation et l’acné. par ailleurs, l’activité antimicrobienne de la papaye peut ralentir le vieillissement et favoriser l’éclat de la peau.

5. La carotte

La carotte est une excellente source de vitamine c et de bêta-carotène, un produit photochimique qui lui confère sa couleur orange ou rouge. Les propriétés antioxydantes du bêta-carotène peuvent contrecarrer  les dommages causés à l’ADN et aux cellules. Inclure le jus de carotte dans votre alimentation quotidienne peut aider à combattre les problèmes de peau comme le psoriasis ou les éruptions cutanées, et améliorer l’apparence de la peau.

6. L’avocat

L’avocat peut être un excellent remède aux problèmes de peau car il est riche en folate, en vitamines A, B-6, C, E, K, en niacine, en riboflavine, en acide pantothénique, en lutéine, en magnésium, en sodium, en potassium, en acides gras polyinsaturés et mono-insaturés. La consommation d’avocat peut ainsi préserver l’intégrité des cellules et arrêter le vieillissement précoce. Ses qualités cicatrisantes peuvent inverser les dommages causés par le soleil et rajeunir la peau, la rendant douce et souple.

7. L’huile d’olive

Le véritable avantage cutané de la consommation d’huile d’olive réside dans son bon potentiel en matière grasse (graisses monoinsaturées), car elles permettent aux cellules de résister au photo-vieillissement qui se manifeste habituellement sous la forme de rides . L’huile d’olive contient également des antioxydants comme la vitamine E, des phytostérols et des polyphénols qui aident à rétablir la douceur de la peau et à la protéger les rayons ultraviolets. Il contient aussi de l’hydroxytyrosol qui peut détruire les radicaux libres nocifs pour la peau.

8. Les amandes

L’ajout d’amandes à votre alimentation peut être une bénédiction pour votre peau, car elle contient de l’alpha-tocophérol, un nutriment du groupe de la vitamine E qui peut protéger la peau des effets destructeurs du rayonnement UV. Les amandes contiennent également des flavonoïdes qui peuvent renforcer la peau en diminuant les niveaux de stress oxydatif.

9. Le lait

Le lait a de nombreux mérites pour la peau parce qu’il est un concentré de nutriments comme la vitamine A, B 12 C, D, le phosphore, le magnésium, le fer, le potassium, le calcium, les protéines et les acides alpha hydroxy, qui peuvent favoriser la santé de la peau. Les nutriments du lait peuvent en effet stimuler le collagène et l’élasticité de la peau. Ils peuvent également provoquer une épidermolyse, ce qui implique l’élimination de la couche supérieure morte de la peau. Cléopâtre utilisait le lait dans le cadre de son régime de beauté pour une peau éclatante.

10. L’ail

Les composants chimiques comme l’ajoène, l’allicine présents dans l’ail aident à empêcher les radicaux libres d’attaquer les cellules saines de la peau, prévenant ainsi diverses lésions cutanées. Il offre également des bénéfices antioxydants, antibactériens, antiviraux et anti-inflammatoires pour la peau. Il procure en outre un soulagement naturel du développement de l’acné, des imperfections et atténue les éruptions cutanées et l’enflure.

11. La fraise

Les bienfaits de la consommation de fraises pour la peau sont nombreux, car elle bénéficie d’une bonne dose de vitamine C, de flavonoïdes, de fibres alimentaires, de composés phénoliques qui apportent à la peau des bienfaits antioxydants et anti-inflammatoires. Les nutriments présents dans la fraise aident également à éliminer les radicaux libres nocifs tout en luttant contre le développement des éruptions cutanées, l’inflammation et l’acné.

12. Les épinards

Ce légume à feuilles vertes est un composant polyvalent aux multiples bienfaits pour la peau, car il regorge de nutriments essentiels nécessaires pour contrer le processus de vieillissement de la peau et créer des cellules cutanées saines. Les vitamines A et C des épinards exercent une activité antioxydante en réparant les cellules de la peau et en en fabriquant de nouvelles. Les épinards contiennent également du fer dont la carence peut rendre la peau pâle et terne.

13. L’orange

Cet agrume peut être très utile pour prévenir les infections et les maladies de la peau. Il contient de la vitamine C, des fibres alimentaires, des minéraux en quantité suffisante qui jouent un rôle dans le renforcement de l’immunité. Une meilleure immunité peut prévenir l’apparition d’éruptions cutanées. Boire du jus d’orange peut également augmenter les caroténoïdes de la peau, ce qui la protège de la pigmentation, du vieillissement précoce et des effets néfastes des radiations.

14. Le poivre noir

En plus de donner du gout aux aliments, cette épice populaire,  se vante aussi d’être utile pour améliorer la peau. Elle contient de nombreux antioxydants qui protègent la peau contre les signes du vieillissement comme les ridules, les rides et les taches brunes. En consommant simplement du poivre noir tous les jours pour améliorer le bien-être de votre peau, vous pouvez économiser de l’argent en évitant les cosmétiques coûteux.

15. Le brocoli

Les bienfaits de la consommation de ce légume crucifère ne se limitent pas seulement à la santé du corps, mais s’étendent également à la peau. Le brocoli contient effectivement des vitamines A, C, E, K, du fer, du zinc, du sélénium, des glucosinolates et des polyphénols. Tous ces nutriments réunis présentent des avantages antioxydants, gastro-protecteurs et antimicrobiens qui aident à retarder le vieillissement prématuré, empêchent les dommages oxydatifs des cellules de la peau et facilitent la production de collagène, améliorant ainsi l’élasticité, la douceur et la souplesse de la peau.

16. Les graines de tournesol

Les graines de tournesol contiennent des vitamines A, D, E, de l’acide linoléique, du fer, du zinc, du calcium, du potassium et des graisses saines qui peuvent non seulement aider à nourrir la peau mais aussi traiter efficacement la peau sèche, enflammée et squameuse. Le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire des graines de tournesol peut prévenir les dommages cellulaires oxydatifs et aider à guérir l’inflammation cutanée.

17. Les œufs

Les œufs possèdent les bienfaits des vitamines A, D, E, K, des protéines et des minéraux qui en font un aliment idéal pour entretenir la peau. Les propriétés antioxydantes des œufs aident à éliminer les toxines de l’organisme, diminuant ainsi les risques d’infections cutanées, d’éruptions cutanées et d’acné. La vitamine A aide les cellules du corps à réguler l’activité des gènes, ce qui est vital pour la formation de nouvelles cellules de la peau et la guérison de la peau.

18. Le thon

Grâce à sa teneur en acides gras oméga-3, en protéines, en vitamines A, B 6, B 12, D, en niacine, en minéraux tels que le fer, le potassium, le magnésium, le sélénium, le thon a de merveilleux bienfaits pour la peau. Il aide ainsi à protéger la peau des rayons UV défavorables ainsi qu’à soulager et apaiser la peau irritable.

19. Le kiwi

Ce fruit acidulé présente des avantages incroyables pour la peau car il contient une quantité considérable de fibres, de potassium, de caroténoïdes, de vitamines C, E et K, qui contribuent toutes à renforcer l’immunité, à réduire l’inflammation et à prévenir les infections microbiennes. Ses propriétés laxatives aident à nettoyer le corps des déchets et des toxines, rajeunissant ainsi la peau et favorisant sa santé générale.

20. Le yaourt

Si vous consommez régulièrement du yaourt, votre peau sera éclatante et claire. Riche en nutriments, le yaourt est un aliment idéal pour une belle peau. Sa forte teneur en acide lactique et en zinc peut aider à revitaliser la peau en favorisant sa douceur et en contrôlant son vieillissement. Il peut également aider à combattre les boutons et à réduire la pigmentation. En outre, le yaourt nature favorise la croissance de bonnes bactéries qui peuvent limiter l’accumulation de toxines dans l’organisme, ce qui implique moins d’éruptions.

Les aliments à éviter pour favoriser une peau saine

Ce que nous mangeons peut avoir un impact sur la santé de notre peau. Ainsi, une bonne alimentation peut fournir des nutriments qui peuvent nourrir la peau. De la même manière, un régime alimentaire de mauvaise qualité aura également des répercussions sur la peau. Pour une peau saine, évitez autant que possible les aliments qui vont suivre.

1. Le sel

Une consommation excessive de sel peut entraîner une peau d’apparence sèche et bouffie, car le sel provoque une rétention d’eau, cédant la place à des ballonnements et à une apparence malsaine. Assurez-vous de limiter votre consommation quotidienne de sel pour profiter d’une belle peau.

2. Le sucre

Le sucre raffiné peut non seulement entraîner une prise de poids injustifiée, mais peut aussi provoquer des éruptions cutanées et de l’acné. La consommation excessive de sucre raffiné peut avoir un impact négatif sur la formation de collagène et l’élasticité de la peau, augmentant les risques de vieillissement prématuré de la peau. Vous pourriez par la même occasion réduire votre consommation de glaces, de bonbons, de vinaigrettes, de yaourts glacés, de smoothies en bouteille, de confitures, etc, car ces aliments contiennent beaucoup de sucre qui peuvent nuire à votre peau.

3. Les aliments à indice glycémique élevé

Les aliments transformés comme le pain, les pâtes, les gâteaux et les autres produits de boulangerie peuvent priver la peau de son éclat et de sa bonne santé. Ces aliments regorgent de glucides vides qui peuvent faire grimper le taux de sucre dans le sang et causer de l’acné et une inflammation de la peau. Ils peuvent aggraver des affections cutanées comme la dermatite atopique, l’eczéma et la rosacée.

4. Les produits laitiers

La consommation excessive de produits laitiers peut être néfaste pour la peau, en particulier lorsque le lait est chargé d’hormones, ce qui non seulement peut affecter les glandes sébacées et les niveaux d’insuline, amis aussi provoquer l’apparition d’acné, l’irritation et le gonflement de la peau. Il est plus judicieux d’opter pour le lait d’amande ou le lait biologique plutôt que la variété écrémée.

5. La caféine

La consommation excessive de boissons contenant de la caféine peut déshydrater le corps, ce qui peut nuire à la qualité de la peau. la caféine peut en effet réduire la production de collagène et affecter l’élasticité de la peau, la laissant ainsi sujette à l’affaissement, aux rides et aux éruptions. Avoir assez d’eau plate chaque jour peut assurer une hydratation adéquate et une peau saine.

6. Les mollusques et crustacés

Les homards, les crabes et les crevettes ont une forte teneur en iode. La présence d’un excès d’iode dans votre corps peut provoquer l’obstruction des pores et l’apparition de boutons. Préférez les poissons qui contiennent des acides gras oméga-3 pour obtenir une peau saine et radieuse.

7. Les aliments épicés

la consommation excessive d’aliments épicés peut nuire au bien-être de votre peau. En effet, votre système digestif peut mal réagir à une consommation excessive d’aliments épicés. Les vaisseaux sanguins peuvent se dilater, donnant à votre peau un aspect gonflé et tacheté. Les personnes ayant la peau sensible devraient en particulier faire attention aux aliments épicés.

8. Le chocolat

Le chocolat (composé généralement de produits laitiers et de sucres) peuvent nuire à la santé de votre peau en créant des conditions propices à l’apparition et à la croissance des boutons. Il peut aussi intensifier les symptômes de la rosacée. Choisir des chocolats à faible teneur en sucre et sans produits laitiers comme les chocolats noirs peut être une meilleure option.

9. L’alcool

La consommation d’alcool peut dessécher la peau et réduire l’absorption des nutriments par l’organisme, ce qui peut aggraver les problèmes de peau et accélérer le vieillissement prématuré. L’alcool est également riche en sucre, ce qui peut entraîner une hausse du taux de sucre dans le sang et une déplétion du collagène. La consommation d’alcool à long terme est liée à des carences en nutriments et à des déséquilibres hormonaux qui peuvent aggraver des maladies telles que la dermatite.

10. Les aliments frits

Les aliments frits tels que les frites sont riches en graisses et en calories. Ainsi, en cédant régulièrement à vos fringales, vous pouvez augmenter le taux de cholestérol et prendre du poids inutilement, ce qui peut être dommageable pour votre peau. De plus, au cours du processus de friture, des substances nocives telles que des composants cancérigènes et des acrylamides sont produites, ce qui peut être chaotique pour le bien-être de la peau.

Votre peau est le meilleur indicateur de votre état de santé. Les problèmes de peau peuvent indiquer que tout ne va pas bien avec le corps. Une peau claire et éclatante signifie une bonne santé générale. Par conséquent, soyez conscient des aliments qui conviennent à votre peau. Adaptez votre alimentation en conséquence. Corrigez toute carence en nutriments et suivez un bon régime pour obtenir un teint éclatant.

Comment savoir que vous manquez de fer ?

Le fer est l’un des nutriments les plus importants pour le bon fonctionnement de notre organisme. Ce minéral produit l’hémoglobine, une protéine présente dans les globules rouges qui aide à transporter l’oxygène vers toutes les parties de notre corps. Lorsque notre corps manque de cet élément nutritif, nous souffrons d’une carence en fer. Dans un tel cas, notre corps est incapable d’exécuter certaines de ses fonctions correctement, ce qui peut donc entraîner certaines complications de santé. Par conséquent, pour être sain et robuste, le taux de fer dans l’organisme doit être maîtrisé. Lisez ce post pour connaître certains signes et symptômes courants de la carence en fer et savoir si vous manquez de ce minéral dans votre corps.

Les 12 signes indiquant une carence en fer

Les niveaux de fer dans le corps peuvent être perturbés en raison de mauvaises habitudes de vie, de certains problèmes de santé, de saignements menstruels excessifs, de besoins accrus en fer pendant la grossesse, etc. Cependant, chaque fois que certaines conditions surviennent, notre corps nous indique ou nous signale une carence en fer. Voici quelques indices à ne pas manquer.

1. Une peau pâle

En l’absence de niveaux adéquats de fer dans votre corps, vous pouvez paraître plus pâle. La couleur pâle de la peau est plus caractéristique autour des paupières inférieures internes. La raison en est un manque d’hémoglobine, qui donne une couleur rosée aux globules rouges et qui, à son tour, donne une apparence rosâtre ou rosée à notre peau. La peau de tout le corps peut pâlir, ou la pâleur peut être limitée à une partie du corps, comme les paupières inférieures, le visage, les gencives, etc.

2. Une fatigue extrême

Si vous vous sentez léthargique ou fatigué sans raison apparente, il est probable que vous souffriez de faibles niveaux de fer. Les globules rouges sont responsables du transport de l’oxygène vers les différentes parties du corps, et lorsque ces niveaux baissent, l’organisme est incapable de satisfaire ses besoins en oxygène. Le sang riche en oxygène ne circule pas dans votre corps et vous vous sentez fatigué et épuisé.

3. Des vertiges ou des maux de tête

Les faibles niveaux d’oxygène dans le sang affectent également le cerveau. Et le manque d’oxygène dans le cerveau peut provoquer un gonflement des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner une pression intense. L’augmentation de la pression peut à son tour provoquer des étourdissements et des maux de tête. Bien que ce ne soit pas l’un des principaux symptômes, si vous souffrez de maux de tête récurrents ou si vous avez souvent des vertiges, vous devriez faire vérifier votre taux d’hémoglobine.

4. Un essoufflement

Si votre taux d’hémoglobine est plus faible dans votre organisme, votre taux d’oxygène le sera aussi. Cela signifie que vos muscles n’auront pas assez d’oxygène pour effectuer les activités quotidiennes normales comme la marche ou les tâches ménagères de routine. Cela augmenterait votre respiration ou vous essoufflerait.

5. Une mauvaise texture des cheveux et de la peau

Si votre peau a l’air terne et sans vie et que vos cheveux semblent secs et abîmés, vous pouvez penser à un faible taux de fer dans votre organisme. En effet, un niveau insuffisant d’oxygène dans le corps affecte la peau et les cheveux, les rendant secs et cassants. Les personnes qui souffre d’une carence sévère en fer sont généralement sujettes à la perte de cheveux.

6. Une augmentation de la fréquence cardiaque

Si votre cœur bat plus vite ou si vous ressentez des palpitations, cela pourrait être l’un des symptômes notables de la carence en fer. Une moindre quantité d’oxygène dans le sang oblige le cœur à transporter davantage d’oxygène vers les autres parties du corps, ce qui entraîne une augmentation ou une irrégularité de la fréquence cardiaque. Dans les cas graves, cette condition peut entraîner des complications mortelles telles qu’un souffle cardiaque, une hypertrophie cardiaque ou même une crise cardiaque.

7. Des ongles cassants

La coelonychie est une affection associée aux ongles en forme de cuillère ou cassants. Cette condition survient lorsque le corps manque de fer en quantité suffisante. Les ongles se plient vers l’intérieur à partir du centre, et les bords des ongles poussent vers l’extérieur, donnant l’apparence d’une cuillère. Devenus cassants, les ongles peuvent se fissurer ou se briser facilement. Cette maladie affecte généralement les personnes souffrant de carences sévères en fer .

8. Le syndrome des jambes sans repos

Il a été observé que les personnes qui souffrent du syndrome des jambes sans repos souffrent généralement d’anémie ou de carences en fer. De plus, les symptômes de cette maladie s’aggravent chez les personnes qui ont une faible teneur en fer. Bien que la cause réelle de cette affection ne soit pas clairement établie, l’anémie a certainement un rôle à jouer. Les personnes atteintes de cette condition ressentent une forte envie de continuer à bouger leurs jambes, lorsqu’elles sont au repos. Et cet état peut s’aggraver la nuit.

9. Une douleur et une enflure de la bouche et de la langue

Si vous regardez à l’intérieur de votre bouche, vous pouvez avoir l’indication d’une carence en fer. En effet, lorsque votre taux d’hémoglobine est bas, votre langue peut devenir enflammée, gonflée, lisse ou pâle. Vous pouvez aussi avoir des aphtes, des fissures aux coins de la bouche ou de la sécheresse à l’intérieur.

10. Des infections fréquentes

En plus de remplir de nombreuses autres fonctions dans l’organisme, le fer joue également un rôle important dans le maintien de votre système immunitaire. Cependant, un faible taux de fer dans votre sang peut affaiblir votre système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux infections. Les globules rouges jouent également un rôle essentiel dans le transport du sang vers les ganglions lymphatiques, où les globules blancs sont produits. Lorsque les globules blancs qui luttent contre l’infection ne sont pas produits en quantité suffisante, ou qu’ils ne sont pas assez forts, notre corps contracte les infections.

11. Des envies de nourritures étranges

Si vous avez envie de choses bizarres comme de l’argile, de la craie ou de la terre, il y a de fortes chances que vous soyez anémique ou que vous souffriez d’une carence en fer.

Cependant, il faut s’abstenir de succomber aux exigences étranges de l’organisme, car cela peut entraîner une toxicité et peut également altérer l’absorption du fer par l’organisme.

12. Des pieds et des mains froids

Avez-vous l’impression que vos mains ou vos pieds restent toujours froids ? Eh bien, cela pourrait être le signe du baisse des niveaux de fer. En effet, moins de fer dans le corps signifie moins d’oxygène, ce qui entrave la circulation sanguine. Par conséquent, cela pourrait également conduire à des mains et des pieds froids.

Bien que certains des symptômes ou signes mentionnés ci-dessus puissent souvent coïncider avec d’autres problèmes de santé, vous devez agir rapidement et prendre les mesures nécessaires au cas où votre corps éprouverait quelque chose d’anormal.

Que faire en cas de carence en fer ?

Si vous pensez souffrir d’une carence en fer, voici une liste non exhaustive de ce que vous devriez envisager de faire.

  • Vous devriez consulter votre médecin et l’informer de vos symptômes pour savoir si vous souffrez ou non d’une carence en fer. Il pourra vous suggérer d’effectuer des analyses sanguines pour vérifier votre niveau de fer.
  • Vous devriez inclure plus d’aliments riches en fer dans votre alimentation afin d’augmenter votre taux de fer. Les légumes à feuilles foncées comme le chou frisé et les épinards, les fruits secs comme les abricots et les raisins secs, les graines, les noix, la viande rouge, la volaille, le porc, etc. sont autant d’aliments riches en fer.
  • Vous avez intérêt à inclure plus d’aliments riches en vitamine C, un élément essentiel dans l’absorption du fer dans le corps.
  • Vous devriez exclure ou limiter la consommation d’aliments qui entravent l’absorption du fer dans l’organisme, comme les boissons contenant de la caféines. Contrôlez également la consommation de produits laitiers.
  • Si votre médecin en ressent le besoin ou si vous n’êtes pas en mesure de combler vos besoins en fer par des sources alimentaires, il vous recommandera des suppléments de fer pour répondre à vos besoins en fer. Ces suppléments peuvent également vous aider à vous remettre de la perte de cheveux liée à la carence en fer, des problèmes de peau, et d’autres problèmes connexes.

Toutes les recommandations mentionnées ci-dessus peuvent aider à traiter les symptômes de la carence en fer chez les femmes et les hommes de tous âges.

Questions fréquentes

Vous avez peut-être d’innombrables questions dans votre esprit concernant la carence en fer dans votre corps. Ici, nous nous sommes efforcés de répondre à certaines questions fréquemment posées.

1. Comment saurai-je si mon enfant souffre d’une carence en fer ?

Tout comme les adultes, le fer est aussi important pour les bébés et les jeunes enfants. Ce minéral est très important pour la croissance et le développement global de votre enfant. Voici quelques symptômes de carence en fer chez les nourrissons et les jeunes enfants :

  • la peau de votre enfant peut sembler pâle ;
  • il se peut que votre enfant se sente fatigué ou épuisé ;
  • il peut manquer d’appétit ;
  • il peut avoir des problèmes de comportement
  • il peut développer un besoin insatiable d’aliments inhabituels comme de la peinture, de la terre ou de l’amidon ;
  • il peut attraper facilement une infection.

Si votre bébé ou votre enfant présente l’un des symptômes mentionnés ci-dessus, il est probable que votre enfant souffre d’une carence en fer. Signalez les symptômes de votre enfant à votre médecin et obtenez l’aide d’un professionnel.

2. Existe-t-il des symptômes inhabituels de carence en fer pendant la grossesse ?

Les besoins en fer de votre corps augmentent pendant la grossesse parce que votre corps soutient également les besoins de votre bébé en pleine croissance. Toute carence en fer dans votre organisme pendant la grossesse peut alors être nocive pour vous et votre bébé en pleine croissance. Surveillez les signes suivants et obtenez de l’aide médicale :

  • vous vous sentez extrêmement fatigué ;
  • vos lèvres, vos gencives, votre visage ou vos paupières peuvent devenir plus pâles que d’habitude ;
  • votre rythme cardiaque peut augmenter ;
  • vous avez fréquemment des vertiges et des maux de tête ;
  • vous avez des problèmes de concentration ;
  • vous pouvez avoir une envie inhabituelle ou bizarre, comme de la saleté ou des craies ;
  • vous avez le souffle court.

Vous pouvez ne pas être capable de déceler les signes de déficience en fer au stade initial, car la plupart de ces signes peuvent être similaires aux symptômes et signes de votre grossesse. Il est extrêmement important que vous effectuiez régulièrement des visites prénatales auprès de votre médecin afin de détecter tout écart de fer dans votre sang.

Le fer est très important pour les bébés, les jeunes enfants, les adultes et surtout les femmes enceintes. Maintenant que vous connaissez bien les symptômes, vous devez agir rapidement si vous soupçonnez une carence en fer. Une alimentation et un mode de vie sains et équilibrés contribuent grandement à maintenir un équilibre sain de tous les nutriments essentiels dans votre corps.

Pourquoi est-ce important de faire du yoga ?

Le yoga n’est pas seulement une façon de se mettre en forme, c’est aussi une façon d’adopter un mode de vie sain dans un monde chaotique et rythmé. Le yoga a de nombreux aspects différents, et il existe une branche du yoga pour presque tout et pour tous. Par exemple, le hatha yoga se concentre sur les postures de base, le power yoga se concentre sur le renforcement de la force, et le hot yoga se concentre sur l’élimination des toxines du corps…

Tout le monde, quel que soit son état de santé ou sa condition physique, peut en bénéficier.

Les avantages du yoga chez les hommes

Les hommes peuvent bénéficier du yoga autant que tout le monde. Voici quelques moyens.

1. Améliore la productivité

Des études ont montré que faire au moins vingt minutes de yoga par jour peut aider une personne à mieux se concentrer, ce qui mène éventuellement à une meilleure prise de décision. Une meilleure concentration signifie aussi une meilleure mémoire.

2. Développe les muscles 

Faire du sport et soulever des poids n’est pas la seule façon de se muscler ! Le yoga vous enseigne comment utiliser votre résistance et votre poids corporel pour développer vos muscles. Il aide à construire les muscles plus rapidement, car le yoga contribue aussi à la régulation du flux sanguin.

3. Permet de repousser les limites

Si vous craigniez de ne pas être capable de gérer certaines postures du yoga, vous devriez vous détendre et faire un essai. Le yoga repoussera vos limites et vous aidera à les dépasser. Cela représente un défi lorsque vous repoussez vos limites physiques avec une attitude calme. Le but est de pouvoir vous améliorer.

4. Soulage le stress

Le yoga est reconnu pour aider à soulager le stress. Les exercices de respiration inclus dans cette discipline vous apprendront à être calme dans des situations qui vous causeraient normalement beaucoup de stress. Grâce à certaines des poses que vous avez besoin d’apprendre et des défis physiques qu’elles présentent, vous serez en mesure de vous détendre et de vous calmer.

5. Permet de meilleures expériences sexuelles

Toute la concentration et la conscience corporelle enseignées par le yoga aident les hommes à bien concentrer leur énergie vers leur partenaire. De plus, cela permet également de maîtriser l’éjaculation précoce, ce qui rend le rapport sexuel plus agréable pour les deux.

6. Aide à soulager la douleur

Travailler toute la journée peut soumettre notre corps à beaucoup de stress, même s’il s’agit d’un travail de bureau. De nos jours, les gens semblent travailler plus longtemps qu’auparavant, et cela finit par avoir des conséquences néfastes. Les postures de yoga améliorent la flexibilité, ce qui aide à améliorer la conscience corporelle. Cela aide à reconnaître les douleurs et les problèmes inhabituels de votre corps dès les premiers stades, ce qui vous permet d’y faire face et de guérir plus rapidement.

7. Améliore l’état de santé général

Le stress peut affecter les hommes en occasionnant des problèmes d’estomac et de digestion ; les longues heures passées au bureau peuvent aussi entraîner des maux de dos, entre autres problèmes. Il y a certaines postures du yoga qui aident à mieux digérer la nourriture et favorise l’absorption des nutriments.

8. Contribue à un meilleur sommeil

Le stress et les soucis du monde peuvent parfois causer de l’anxiété et de la dépression, entraînant des troubles du sommeil. Le yoga n’apporte pas seulement des bienfaits physiques, mais aussi mentaux. La tension et le stress seront soulagés en faisant du yoga, et vous vous sentirez plus léger et aurez un meilleur sommeil. Un meilleur sommeil est l’un des bienfaits du yoga nidra.

9. Favorise la perte de poids

Le système nerveux parasympathique est activé, et les niveaux de cortisol sont abaissés grâce à la respiration abdominale profonde qui est si courante dans le yoga. Associée avec les postures de yoga, elle permet de perdre la graisse corporelle encore plus rapidement.

10. Augmente la flexibilité

Les différentes postures favorisent la souplesse et l’équilibre du corps et aident les hommes à rester physiquement actifs. Il renforce et sculpte également le corps afin que les hommes puissent construire un corps plus fort et en forme.

Les avantages du yoga chez les femmes

Beaucoup de femmes apprécient le yoga comme moyen d’exercice, et pour de bonnes raisons. Voici quelques bienfaits du yoga pour la santé et le bien-être des femmes.

1. Empêche les virus et les allergies de se propager

Les exercices de respiration rapide qu’implique le yoga et la capacité qu’il a de favoriser le nettoyage des intestins sont le gage d’une bonne santé. Jal Neti est une pratique du yoga qui implique un pot de neti, de l’eau tiède et une pincée de sel. Il aide à nettoyer les voies nasales en éliminant le pollen et les virus du nez, aide à drainer les sinus et prévient également l’accumulation de mucus.

2. Relations en matière d’avantages sociaux

Le yoga vient avec les philosophies de l’honnêteté, de ne pas nuire aux autres, et de ne pas prendre plus que nécessaire. Ceux qui s’initient au yoga pour la forme physique sont également exposés aux bienfaits de sa philosophie. Cela permet d’améliorer les relations car cela élimine la cupidité et décourage de nuire aux autres.

3. Préserve de la médication

Ceux qui souffrent d’affections telles que l’hypertension artérielle, l’asthme, le diabète de type 2 et le trouble obsessionnel-compulsif ont constaté une amélioration de leur santé après avoir commencé le yoga et ont remarqué que la dose de leurs médicaments a été réduite et parfois même complètement arrêtée en raison de leur amélioration.

4. Aide le syndrome du colon irritable et la digestion

La constipation, le syndrome du côlon irritable et les ulcères sont tous provoqués par le stress. Puisque le yoga aide à soulager le stress, vous êtes moins susceptible de souffrir de l’un de ces problèmes. Et ce n’est pas tout, les mouvements aident aussi à soulager la constipation. 5.

5. Aide à mieux respirer

Les exercices de respiration du yoga améliorent la fonction pulmonaire et augmentent le volume de la respiration et de l’expiration.

6. Relâche la tension des membres

La tension dans les membres peut entraîner des douleurs dans certaines zones. Quand vous commencez à pratiquer le yoga, il devient plus facile de remarquer où se trouve cette tension et comment la relâcher.

7. Améliore l’équilibre

La proprioception est la capacité de comprendre où votre corps se trouve dans l’espace et de sentir les mouvements de votre corps. Le yoga aide à améliorer votre proprioception et votre équilibre.

8. Réduit les crampes menstruelles

Le fait de lier la respiration aux mouvements peut améliorer la circulation du sang dans le système reproducteur, ce qui aide à réduire les crampes et les ballonnements pendant les menstruations.

9. Réduit les symptômes de la péri-ménopause

Certaines postures du yoga sont plus réparatrices et aident à calmer votre système nerveux et à améliorer le fonctionnement du système endocrinien. Ainsi, le yoga aide à supporter les changements hormonaux qu’une femme subit au cours de sa période de péri-ménopause.

10. Améliore la posture

Si vous avez la bonne posture, vos muscles seront moins sollicités tout en gardant la tête haute toute la journée. Le yoga aide à améliorer votre posture et à soulager les douleurs au cou, au dos et aux muscles qui accompagnent une mauvaise posture, en plus des bienfaits généraux qu’il procure.

Le yoga offre aussi des bienfaits particuliers à d’autres groupes de personnes. Voici quelques questions et réponses populaires sur le yoga

Les avantages du yoga chez certaines groupes de personnes

1. Quels sont les bienfaits du yoga pour les femmes enceintes ?

Le yoga prénatal est la routine du yoga que pratiquent les femmes enceintes. Voici quelques avantages du yoga pendant la grossesse.

  • Le plancher pelvien

Les futures mamans ont besoin de renforcer les muscles du plancher pelvien pour qu’ils puissent avoir un accouchement plus doux. Lorsque le flux sanguin est stimulé vers le plancher pelvien, il favorise également le processus de cicatrisation une fois que le bébé est né. Le renforcement du plancher pelvien ne devrait se faire qu’à partir du deuxième trimestre.

  • La posture

La croissance des bébés modifie généralement le centre de l’équilibre et la posture de la femme, ce qui cause des tensions et des douleurs musculaires. Le yoga peut aider à soulager la pression dans le bas du dos pendant cette période de la grossesse. Cela implique des exercices doux qui ne causeront pas de problèmes pour vous ou le bébé.

  • La souplesse des hanches

Pendant la grossesse, les hormones de la femme vont ramollir le cartilage et les os autour de la région pelvienne afin de préparer l’accouchement. Le yoga prénatal peut aussi aider à rendre cela plus confortable et à assouplir les hanches pour faciliter un accouchement plus confortable.

  • La respiration

Une respiration correcte est très importante pendant l’accouchement car elle peut aider à réduire le stress et la douleur. Dans le yoga prénatal, la « respiration consciente » est enseignée afin qu’une femme puisse respirer correctement pendant le travail et détendre son corps.

2. Quels sont les bienfaits du yoga chez les enfants ?

Voici quelques bienfaits du yoga pour les élèves :

  • Renforce la force et l’énergie

Les corps forts sont plus sains, et la pratique du yoga profitera à votre enfant en construisant un corps solide capable de mieux digérer les aliments et de maintenir un poids santé et approprié.

  • Conscience et concentration

Les exercices de respiration profonde aident les enfants à être plus conscients de leurs corps et de leurs mouvements. Cela les rend plus confiants et plus forts, et améliore leur capacité à se concentrer. L’amélioration de la concentration est l’un des avantages du yoga sur les performances scolaires car il permettra aux enfants de mieux se concentrer sur leurs études.

  • Calmant et relaxant

Le yoga a un effet très calmant, pendant la méditation et même en se déplaçant à travers les différentes postures, les enfants se trouveront beaucoup plus détendu.

  • Meilleurs mouvements et flexibilité

Le fait de parcourir les différentes postures pendant le yoga peut aider les enfants à mieux contrôler leurs mouvements. Cela aide également à développer la souplesse et la flexibilité du corps.

3. Comment le yoga sera-t-il bénéfique dans la trentaine et la quarantaine ?

Voici quelques bienfaits du yoga et de la méditation dans la trentaine et la quarantaine.

  • L’entretien

Au fur et à mesure que vous vieillissez, votre corps commence à réagir différemment à de nombreuses choses qui n’ont jamais vraiment eu d’effet sur vous auparavant. Non seulement vous commencerez à perdre de la masse osseuse et musculaire, mais la graisse corporelle ira toujours aux mauvais endroits comme le ventre, le haut du dos et les cuisses, entre autres. En restant actif avec les exercices de yoga pendant la trentaine et la quarantaine, vous vous assurez que votre corps reste en forme et svelte et vous éviterez des problèmes de santé comme l’arthrite, la tension artérielle et tant d’autres.

  • Ralentit les signes du  vieillissement

Malheureusement, si vous ne prenez pas soin de vous, vous commencerez à remarquer des choses étranges comme des cous, des hanches et des parties du corps tombantes qui craquent. Bien qu’ils ne soient pas très visibles, c’est à la trentaine que tout commence, et la quarantaine ne fait qu’empirer les choses. L’un des plus grands avantages du yoga chaque matin est qu’il vous aidera énormément à bien commencer votre journée et à ralentir les signes internes du vieillissement.

  • La santé mentale

Être un adulte peut être assez difficile, et la plupart des gens commencent à payer le prix de leurs choix de vie plus jeunes dans la trentaine ou la quarantaine. Les pratiques de méditation de yoga peuvent vous aider à vous libérer l’esprit et sont excellentes pour votre santé mentale.

  • Équilibre les hormones

Avec l’âge, les hormones évoluent. Les hommes et les femmes expérimentent chacun leur propre version des changements hormonaux. Les hommes peuvent connaître une baisse de leur taux de testostérone, et subir des changements émotionnels, et parfois la perte de cheveux. Les femmes connaissent un changement dans leur cycle menstruel et éprouvent plus de sautes d’humeur. Les techniques de respiration et les postures de yoga peuvent jouer un grand rôle dans la régulation du flux sanguin, ce qui à son tour améliore votre humeur et la douceur des fluctuations de vos hormones.

Comme on peut le constater, le yoga peut jouer un rôle important dans un mode de vie sain car il a tant de bienfaits pour toute la famille. Même les personnes âgées peuvent se joindre au mouvement du yoga pour se sentir jeunes et pour aider à régler leurs nombreux problèmes de santé. Le yoga n’est pas réservé à un certain groupe de personnes, et ce n’est pas juste quelque chose que vous faites si vous êtes intéressé par la perte de poids mais détestez la gymnastique ou si vous ne voulez pas faire quelque chose qui est trop stressant sur votre corps. C’est véritablement un style de vie avec des philosophies, et à peu près tout le monde peut en bénéficier.

La réflexologie plantaire : une technique de massage thérapeutique ancestrale modernisée

Inscrite dans des textes médicaux anciens datant de plus de 2700 avant notre ère, la réflexologie, également connue sous le nom de thérapie de zone ou d’acupression est une pratique traditionnelle qui remonte à l’Antiquité chinoise et égyptienne. Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes pratiques thérapeutiques, elle n’a été introduite dans les régions occidentales qu’à partir du XVIe siècle, lorsqu’elle a été occidentalisée et peut-être simplifiée dans la pratique en Russie et en Europe.

Malgré son âge et sa longévité, la longue liste des bienfaits potentiels de la réflexologie n’est pas encore bien établie. Tout comme l’acupuncture, la réflexologie n’est pas basée sur de purs faits scientifiques, mais plutôt sur des millénaires d’essais et d’erreurs. Bien qu’il s’agisse d’une pratique quelque peu controversée qui a été jugée « alternative », les bénéfices rapportés vont du soulagement du stress et de la relaxation à l’amélioration de la circulation sanguine.

L’absence de preuve quant à son action et son efficacité n’annule pas nécessairement les nombreux bénéfices potentiels que peut apporter la réflexologie. Conformément à une mentalité holistique traditionnelle, si nous considérons la maladie comme un déséquilibre ou un blocage dans le corps par rapport à un diagnostic, cela signifie qu’une fois que nous éliminons ce blocage et que nous laissons l’énergie circuler librement, les symptômes vont disparaître.

Les avantages potentiels de la réflexologie

Les avantages de la réflexologie sont aussi bien physiques que mentaux :

  • amélioration de l’immunité,
  • soulagement du stress et de l’anxiété,
  • stimulation de la circulation,
  • régulation de la tension artérielle,
  • désengorgement,
  • stimulation des organes internes.

La pratique de la réflexologie suit les méridiens (lignes ou canaux énergétiques qui cartographient l’ensemble du corps). Chaque organe correspond à des canaux différents auxquels on peut accéder par différents points du corps. Il existe quatorze canaux principaux, et quand il s’agit de réflexologie, plus de deux mille points dans tout le corps.

Bien que l’acupression et la réflexologie puissent être pratiquées n’importe où sur le corps, il est courant de le faire sur les mains, les oreilles ou les pieds, endroits où les canaux méridiens se terminent et se rejoignent tous. En agissant sur ces zones dites réflexes, nous pouvons ainsi accéder et agir sur tous les organes et les systèmes du corps.

Quand il s’agit de nos pieds, ces points peuvent être accessibles par la plante de nos pieds, ainsi que le sommet. Pour simplifier, il y a quatre zones principales de la plante des pieds qui correspondent aux organes de la tête et du cou, de la colonne vertébrale, de la poitrine et de la région pelvienne. Le pied gauche correspond au côté gauche du corps, et le pied droit, au côté droit du corps.

Les zones du corps et les zones du pied avec lesquelles elles correspondent

  • Les régions et les organes de la tête et du cou correspondent aux orteils.
  • La colonne vertébrale correspond à la bande intérieure de chaque pied, s’étendant sur toute la longueur du pied.
  • La région et les organes thoraciques, estomac, intestins et vessie correspondent au plus grand diamètre du pied. La zone de la taille du corps correspond au plus petit diamètre.
  • Les organes pelviens, les jambes et les fesses correspondent aux talons et aux pieds postérieurs.

Ainsi par exemple, la pointe des orteils correspond aux sinus, la ligne descendant le long du bord intérieur du pied permet d’agir sur la colonne vertébrale et la région des reins et de la vessie est située au centre du pied ainsi que le long de la voûte plantaire.

Il existe de nombreuses références cartographiques en réflexologie plantaire qui vous aident à comprendre les relations entre les organes et les zones correspondantes des pieds.

Lorsque nous ressentons de la douleur, de l’enflure ou de la tension dans ces zones, cela peut être une indication d’un blocage ou d’un problème avec ces zones correspondantes du corps.

Lors du massage, une forte pression n’est pas nécessaire. L’avantage réel réside davantage dans l’accès à ces points en particulier. Une fois trouvé, chaque point est habituellement maintenu pendant environ une minute.

Bien qu’il soit possible de pratiquer l’auto-massage plantaire, la réflexologie est plus efficace lorsqu’elle est pratiquée par un professionnel qualifié. Consultez ces associations de réflexologie pour obtenir de plus amples renseignements et de l’aide pour trouver un praticien digne de confiance.

Quid de la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA), communément appelée « maladie de Lou Gehrig », est une maladie neurologique évolutive qui détruit les cellules nerveuses et entraine une invalidité.

La maladie provoque la mort des motoneurones qui contrôlent les muscles volontaires. Les neurones moteurs supérieurs envoient des messages du cerveau à la moelle épinière et les neurones moteurs inférieurs envoient des messages de la moelle épinière aux muscles.

Avec le temps, la SLA provoque le rétrécissement et la mort des motoneurones du cerveau et de la moelle épinière. Le cerveau n’est plus en mesure de bouger ou de contrôler les mouvements musculaires et, par conséquent, les muscles deviennent plus petits et plus faibles. Quelques années après le diagnostic, les patients atteints de SLA perdent la capacité d’accomplir les tâches quotidiennes comme monter les marches, attraper des objets ou s’habiller.

Les symptômes

Aux stades précoces, la SLA provoque des symptômes tels qu’une raideur musculaire, des contractions musculaires et une détérioration graduelle de la force musculaire. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le corps devient paralysé et les patients ont de la difficulté à parler, à avaler et, éventuellement, à respirer.

Chez 75 à 80% des patients, les symptômes de la SLA se manifestent d’abord au niveau des bras, des mains et des jambes, comme des trébuchements ou des maladresses à la course.

Les personnes atteintes de SLA éprouvent également une diminution de la dextérité des doigts, des crampes, de la raideur et de la faiblesse ou de l’émaciation des muscles intrinsèques de la main, ainsi que la chute du poignet qui nuit à la performance au travail.

Les troubles de l’élocution, l’enrouement ou la diminution du volume de la parole, ainsi que l’aspiration des aliments (respiration des aliments dans les voies respiratoires) et l’étouffement pendant un repas sont également des signes courants de la SLA.

Les personnes atteintes de SLA peuvent éprouver des difficultés émotionnelles et cognitives, y compris des éclats de rire ou de pleurs involontaires et inappropriés, de la dépression, des troubles de la pensée critique ou des comportements sociaux anormaux.

Au fur et à mesure que la maladie évolue, l’atrophie musculaire devient plus apparente et les crampes musculaires plus fréquentes. Aux stades avancés, les patients subissent souvent des changements de la voix, y compris une hyper-nasalité et le développement d’une qualité vocale tendue ou étranglée. Certains sujets perdent même la parole.

Bien que la SLA soit incurable, le traitement peut prolonger la durée et la qualité de vie des patients.

Les types de SLA

La SLA peut se manifester sous différentes formes, mais les deux plus courantes sont la SLA sporadique et la SLA familiale.

  • SLA sporadique : cette forme de la maladie se manifeste chez les personnes qui n’ont pas d’antécédents familiaux apparents de SLA, et les patients commencent habituellement à développer des caractéristiques de la maladie vers la fin de la cinquantaine ou au début de la soixantaine.
  • SLA familiale ou héritée : ce type est génétique et se produit plus d’une fois dans une famille. Les signes et symptômes  apparaissent généralement vers la fin de la quarantaine ou au début de la cinquantaine.
  • SLA Guamienne : une incidence extrêmement élevée de SLA dont la cause n’est pas encore établie, a été observée à Guam et dans les territoires sous tutelle du Pacifique dans les années 50.
  • Complexe SLA, maladie de Parkinson et démence : ce trouble se caractérise par les signes et les symptômes de la SLA, en plus d’une série d’anomalies du mouvement connues sous le nom de parkinsonisme, y compris des symptômes comme des mouvements anormalement lents (bradykinésie), une raideur et des tremblements.

Les causes

Des mutations dans plusieurs gènes ont été impliquées dans la SLA familiale et contribuent au développement de la SLA sporadique. De nombreux facteurs environnementaux seraient à l’origine de la SLA sporadique. Il s’agit notamment de toxines telles que l’as bêta-méthylamino-alanine (BMAA), que l’on trouve dans les fruits de mer commerciaux, le tabac, les métaux, les solvants, les radiations et les champs électromagnétiques, les pesticides et les virus.

Incidence et prévalence

Selon l’Association de la SLA, le taux d’incidence de la SLA devrait être de 1,8 à 2 pour 100 000 personnes, ce qui équivaut à entre 5 760 et 6 400 nouveaux diagnostics par an. Si l’incidence de la SLA augmente avec l’âge, généralement à partir de la quarantaine et jusqu’à l’âge de 80 ans environ, la maladie peut néanmoins survenir chez les personnes dans la vingtaine et la trentaine.

Astuces pour manger sainement avec un budget serré

Il est vrai que les aliments malsains sont moins chers et plus accessibles que les aliments santé. Heureusement, il est possible de manger sainement avec un budget raisonnable, car il existe des aliments sains qui restent bon marché où que vous soyez dans le monde.

Les protéines

Que vous cherchiez à vous muscler, à maigrir ou simplement à améliorer votre qualité de vie, un apport adéquat en protéines sera crucial pour parvenir à un bon résultat. Malheureusement, cela peut être coûteux et la plupart des gens n’en ont pas assez. Il reste cependant des sources de protéines bon marché.

1.Les œufs entiers

Source de protéines extrêmement bon marché mais complète sur le plan nutritionnel, les œufs font partie des meilleurs aliments de base. Et, ils ne vont pas augmenter votre taux de cholestérol car contrairement à ce qu’en disent les médias grand public, des études ont démontré à maintes reprises que le cholestérol alimentaire a peu ou pas d’impact sur le cholestérol sanguin.

2.La viande et la volaille

Le poulet, la dinde et le porc demeurent relativement bon marché toute l’année et sont tous d’excellentes sources de protéines. Le bœuf est aussi un concentré de protéines, mais il est généralement plus onéreux. N’hésitez pas à acheter les coupes moins chères ou plus grasses.

3.Le poisson

Les bienfaits de la consommation de poisson sont nombreux, ce qui justifie son prix élevé. Parmi les poissons qui sont vendus à des prix constamment bas, vous pouvez retrouvez :

  • le thon en conserve,
  • le maquereau,
  • la sardine,
  • le goberge.

4.Les haricots et lentilles (les légumineuses)

Aliments de base pour les végétariens, les haricots, les pois chiches et les lentilles, très accessibles financièrement, fournissent beaucoup de protéines et de glucides. Alternative à la viande, les légumineuses ont une valeur nutritive qui varie selon le type que vous choisissez.

5.Les protéines en poudre

Moyen économique, efficace et pratique d’augmenter l’apport quotidien en protéine, la poudre de protéine est un simple supplément, et n’est en aucun cas essentielle à votre alimentation.

Les glucides

Contrairement aux avis de certains  » professionnels  » qui affirment que les glucides font grossir, une consommation modérée de glucides est  un excellent complément à votre régime alimentaire et procure une multitude de bienfaits pour la santé physique, mentale et même émotionnelle. Il est cependant important de manger principalement des sources naturelles de glucides comme les fruits, les légumes et les grains entiers, en limitant les versions transformées et raffinées.

1.Les légumes

Certains légumes ont tendance à être un peu chers, mais ils fournissent tellement d’éléments nutritifs qu’ils valent parfois la peine d’être consommés. Cependant, il existe d’autres légumes qui offrent un excellent rapport qualité-prix, notamment :

  • la carotte
  • l’oignon
  • la citrouille
  • la betterave
  • le chou
  • le chou-fleur

Tandis que les légumes frais ont certainement meilleur goût, les légumes congelés sont moins chers et sont censés être plus riches en nutriments car ils sont gelés au moment de leur récolte.

2.Les fruits

Il va sans dire qu’à l’instar des légumes, les fruits sont excellents pour la santé. Si les variétés congelées ou en conserve sont les moins chères, les fruits consommés frais (orange, kiwi, pomme, banane) restent meilleurs.

3.Les glucides amylacés et les grains entiers

Bien que l’élimination des féculents, préconisée par les partisans du Paleo Diet, puisse être un excellent moyen de perdre du poids, ce n’est pas la seule façon d’améliorer votre santé et votre physique. A la fois source d’énergie et source de calories, il convient en effet de consommer moins de féculents en période d’inactivités et d’en consommer davantage les jours où vous êtes le plus actif.

Les graisses

Si vous êtes en surpoids, la graisse n’est pas à proscrire. En effet,  certaines matières grasses offrent une myriade d’avantages pour la santé, sans lesquels nous ne pourrions pas fonctionner correctement. Il n’est pas question de manger plus de gras, mais plutôt de se concentrer sur la consommation de graisses de meilleure qualité, en évitant notamment les acides gras trans contenus dans la malbouffe et les plats préparés.

1.Les produits laitiers

Les produits laitiers sont un moyen abordable d’incorporer des graisses de meilleure qualité dans votre alimentation. Si le fromage et le lait sont tous deux délicieux, le yaourt grec est particulièrement utile en voyage car il contient de  » bonnes bactéries  » qui vous aideront à combattre les insectes nuisibles.

2.Les fruits à coque et graines

Les noix et les graines sont généralement très chères. Bien qu’ils contiennent une quantité énorme de calories, leur prix souvent trop élevé n’est cependant pas justifié. Les beurres de noix sont beaucoup plus économiques et constituent une meilleure collation, à condition qu’ils soient 100% naturel qu’ils ne contiennent ni sucre ajouté ni sel.

3.L’huile d’olive vierge extra

Réduisant le risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cancer et de syndrome métabolique, l’huile d’olive extra vierge est depuis longtemps un aliment de base dans de nombreux régimes alimentaires sains. Préférez l’utilisation d’un vaporisateur pour la consommation de cette huile naturellement riche en calories et sujet à la surconsommation.

Comment booster naturellement notre système immunitaire ?

Actuellement, notre objectif santé a beaucoup plus à voir avec le renforcement de notre système immunitaire tout au long de l’année qu’avec le fait de survivre à la saison de la grippe de cette année. En effet, lorsqu’on constate que près d’un homme sur deux et d’une femme sur trois sont aujourd’hui confrontés à un diagnostic de cancer, il est impératif de soutenir et de renforcer continuellement notre fonction immunitaire pour vivre sans cancer et en bonne santé !

Les changements saisonniers, le vieillissement et le stress de tous les jours peuvent nous épuiser et surtout, affaiblir notre système immunitaire. L’utilisation de suppléments naturels et d’aliments santé ainsi que le changements de style de vie tout au long de l’année peuvent nous aider à maintenir notre force et à rester en bonne santé.

Voici les 10 impératifs que nous estimons essentiels pour renforcer notre système immunitaire :

1.Le sommeil

Un mauvais sommeil nuit à notre fonction immunitaire, multiplie nos chances de tomber malade, diminue notre longévité et affecte considérablement notre capacité à combattre le cancer. Pour être en forme, il nous faut au minimum 7 heures de sommeil par nuit.

2.Le curcuma

A l’heure actuelle heureusement, le curcuma est plus largement disponible. Cet épice douce empêcherait en effet la prolifération des cellules cancéreuses et agirait sur presque tous les types de cancer. Son composé actif, la curcumine, a la capacité de tuer et de favoriser simultanément une croissance cellulaire saine. Il peut être pris sous forme de jus ou sous forme de capsules (biologique seulement). Pour profiter des bienfaits du curcuma, nous avons besoin d’un minimum de 95% de curcuminoïdes, soit environ 3 grammes, 3 à 4 fois par jour.

3.Les champignons médicinaux

Les champignons médicinaux sont de puissants stimulants immunitaires et devraient faire partie de nos habitudes de santé. Les champignons Shiitake, Reishi et Maitake renforcent le système immunitaire, augmentent notre résistance aux virus et empêchent la formation de tumeurs. Extrêmement riche en substances vitales, le champignon ABM (Agaricus Blazel Murill) est cliniquement un champignon efficace et puissant qui combat le cancer et régule tout le système immunitaire.

4.La vitamine C

Augmenter notre dose de vitamine C est aussi l’un des moyens les plus faciles de stimuler notre fonction immunitaire. Si une carence en vitamine C est souvent facteur d’infection et de maladie, il faut savoir que la prise de cette vitamine même à fortes doses n’est pas dangereuse et n’entraine aucun effet secondaire. La vitamine C peut briser les barrières lipidiques des cellules et augmenter l’absorption jusqu’à 90 % pour améliorer la santé cardiovasculaire et prévenir les virus, les maladies et le cancer.

5.La vitamine D

Testée cliniquement, la vitamine D a la capacité de réduire le risque de 17 types différents de cancer. La carence en vitamine D est liée à de nombreux troubles auto-immuns et directement corrélée aux décès par cancer. Cette vitamine aide à tuer les virus, les champignons et les bactéries. Le soleil reste la meilleure source de vitamine D, et 20 à 30 minutes d’exposition par jour, tôt le matin ou en fin d’après-midi, est suffisant pour assurer l’apport journalier.

6.La soupe de poulet

Rien ne fonctionne mieux pour stimuler notre esprit et notre système immunitaire qu’un bol de soupe au poulet fait maison. Idéal pendant la saison du rhume et de la grippe, le poulet fournit de la cystéine et des acides aminés qui brisent la congestion, tandis que la soupe chaude, très hydratant, renforce le mouvement des globules blancs.

7.Le zinc

Alors qu’un régime à base de plantes réduit l’inflammation et crée un environnement alcalin, notre corps a besoin de zinc pour soutenir l’immunité et lutter contre l’inflammation. Les produits d’origine animale tels que le bœuf, le poulet, les mollusques ou l’agneau nourris à l’herbe biologique sont de meilleures sources que les plantes (légumineuses et noix).

8.L’ail

Les composés d’acide sulfurique dans l’ail sont suffisamment forts pour éliminer les bactéries et les infections, tandis que des études montrent que la consommation d’ail peut réduire le risque de développer plusieurs types de cancer, notamment les cancers du tractus gastro-intestinal. Il est recommander d’utiliser de l’ail frais pour un bénéfice maximal, car la chaleur peut réduire son efficacité.

9.Le sélénium

Quand on parle de stimulateurs immunitaires, nous entendons rarement parler du sélénium. Cependant, cette substance joue un rôle très important dans la lutte contre le cancer, notamment parce qu’elle réduit le risque de plusieurs cancers et aussi parce qu’elle est considérée comme un « minéral miracle » pour ses qualités immunitaires.

10.Les probiotiques

Notre corps contient dix fois plus de bactéries que de cellules. Les bactéries amicales n’attaquent pas seulement les bactéries pathogènes et les champignons, mais elles déclenchent également des réactions appropriées des globules blancs aux envahisseurs. Étonnamment, l’une des principales fonctions des bactéries amicales est de stimuler notre système immunitaire. En mangeant des aliments riches en probiotiques et en maintenant une bonne flore intestinale, nous maintenant un système immunitaire sain.