La réflexologie plantaire : une technique de massage thérapeutique ancestrale modernisée

Inscrite dans des textes médicaux anciens datant de plus de 2700 avant notre ère, la réflexologie, également connue sous le nom de thérapie de zone ou d’acupression est une pratique traditionnelle qui remonte à l’Antiquité chinoise et égyptienne. Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes pratiques thérapeutiques, elle n’a été introduite dans les régions occidentales qu’à partir du XVIe siècle, lorsqu’elle a été occidentalisée et peut-être simplifiée dans la pratique en Russie et en Europe.

Malgré son âge et sa longévité, la longue liste des bienfaits potentiels de la réflexologie n’est pas encore bien établie. Tout comme l’acupuncture, la réflexologie n’est pas basée sur de purs faits scientifiques, mais plutôt sur des millénaires d’essais et d’erreurs. Bien qu’il s’agisse d’une pratique quelque peu controversée qui a été jugée “alternative”, les bénéfices rapportés vont du soulagement du stress et de la relaxation à l’amélioration de la circulation sanguine.

L’absence de preuve quant à son action et son efficacité n’annule pas nécessairement les nombreux bénéfices potentiels que peut apporter la réflexologie. Conformément à une mentalité holistique traditionnelle, si nous considérons la maladie comme un déséquilibre ou un blocage dans le corps par rapport à un diagnostic, cela signifie qu’une fois que nous éliminons ce blocage et que nous laissons l’énergie circuler librement, les symptômes vont disparaître.

Les avantages potentiels de la réflexologie

Les avantages de la réflexologie sont aussi bien physiques que mentaux :

  • amélioration de l’immunité,
  • soulagement du stress et de l’anxiété,
  • stimulation de la circulation,
  • régulation de la tension artérielle,
  • désengorgement,
  • stimulation des organes internes.

La pratique de la réflexologie suit les méridiens (lignes ou canaux énergétiques qui cartographient l’ensemble du corps). Chaque organe correspond à des canaux différents auxquels on peut accéder par différents points du corps. Il existe quatorze canaux principaux, et quand il s’agit de réflexologie, plus de deux mille points dans tout le corps.

Bien que l’acupression et la réflexologie puissent être pratiquées n’importe où sur le corps, il est courant de le faire sur les mains, les oreilles ou les pieds, endroits où les canaux méridiens se terminent et se rejoignent tous. En agissant sur ces zones dites réflexes, nous pouvons ainsi accéder et agir sur tous les organes et les systèmes du corps.

Quand il s’agit de nos pieds, ces points peuvent être accessibles par la plante de nos pieds, ainsi que le sommet. Pour simplifier, il y a quatre zones principales de la plante des pieds qui correspondent aux organes de la tête et du cou, de la colonne vertébrale, de la poitrine et de la région pelvienne. Le pied gauche correspond au côté gauche du corps, et le pied droit, au côté droit du corps.

Les zones du corps et les zones du pied avec lesquelles elles correspondent

  • Les régions et les organes de la tête et du cou correspondent aux orteils.
  • La colonne vertébrale correspond à la bande intérieure de chaque pied, s’étendant sur toute la longueur du pied.
  • La région et les organes thoraciques, estomac, intestins et vessie correspondent au plus grand diamètre du pied. La zone de la taille du corps correspond au plus petit diamètre.
  • Les organes pelviens, les jambes et les fesses correspondent aux talons et aux pieds postérieurs.

Ainsi par exemple, la pointe des orteils correspond aux sinus, la ligne descendant le long du bord intérieur du pied permet d’agir sur la colonne vertébrale et la région des reins et de la vessie est située au centre du pied ainsi que le long de la voûte plantaire.

Il existe de nombreuses références cartographiques en réflexologie plantaire qui vous aident à comprendre les relations entre les organes et les zones correspondantes des pieds.

Lorsque nous ressentons de la douleur, de l’enflure ou de la tension dans ces zones, cela peut être une indication d’un blocage ou d’un problème avec ces zones correspondantes du corps.

Lors du massage, une forte pression n’est pas nécessaire. L’avantage réel réside davantage dans l’accès à ces points en particulier. Une fois trouvé, chaque point est habituellement maintenu pendant environ une minute.

Bien qu’il soit possible de pratiquer l’auto-massage plantaire, la réflexologie est plus efficace lorsqu’elle est pratiquée par un professionnel qualifié. Consultez ces associations de réflexologie pour obtenir de plus amples renseignements et de l’aide pour trouver un praticien digne de confiance.

Quid de la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA), communément appelée “maladie de Lou Gehrig”, est une maladie neurologique évolutive qui détruit les cellules nerveuses et entraine une invalidité.

La maladie provoque la mort des motoneurones qui contrôlent les muscles volontaires. Les neurones moteurs supérieurs envoient des messages du cerveau à la moelle épinière et les neurones moteurs inférieurs envoient des messages de la moelle épinière aux muscles.

Avec le temps, la SLA provoque le rétrécissement et la mort des motoneurones du cerveau et de la moelle épinière. Le cerveau n’est plus en mesure de bouger ou de contrôler les mouvements musculaires et, par conséquent, les muscles deviennent plus petits et plus faibles. Quelques années après le diagnostic, les patients atteints de SLA perdent la capacité d’accomplir les tâches quotidiennes comme monter les marches, attraper des objets ou s’habiller.

Les symptômes

Aux stades précoces, la SLA provoque des symptômes tels qu’une raideur musculaire, des contractions musculaires et une détérioration graduelle de la force musculaire. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le corps devient paralysé et les patients ont de la difficulté à parler, à avaler et, éventuellement, à respirer.

Chez 75 à 80% des patients, les symptômes de la SLA se manifestent d’abord au niveau des bras, des mains et des jambes, comme des trébuchements ou des maladresses à la course.

Les personnes atteintes de SLA éprouvent également une diminution de la dextérité des doigts, des crampes, de la raideur et de la faiblesse ou de l’émaciation des muscles intrinsèques de la main, ainsi que la chute du poignet qui nuit à la performance au travail.

Les troubles de l’élocution, l’enrouement ou la diminution du volume de la parole, ainsi que l’aspiration des aliments (respiration des aliments dans les voies respiratoires) et l’étouffement pendant un repas sont également des signes courants de la SLA.

Les personnes atteintes de SLA peuvent éprouver des difficultés émotionnelles et cognitives, y compris des éclats de rire ou de pleurs involontaires et inappropriés, de la dépression, des troubles de la pensée critique ou des comportements sociaux anormaux.

Au fur et à mesure que la maladie évolue, l’atrophie musculaire devient plus apparente et les crampes musculaires plus fréquentes. Aux stades avancés, les patients subissent souvent des changements de la voix, y compris une hyper-nasalité et le développement d’une qualité vocale tendue ou étranglée. Certains sujets perdent même la parole.

Bien que la SLA soit incurable, le traitement peut prolonger la durée et la qualité de vie des patients.

Les types de SLA

La SLA peut se manifester sous différentes formes, mais les deux plus courantes sont la SLA sporadique et la SLA familiale.

  • SLA sporadique : cette forme de la maladie se manifeste chez les personnes qui n’ont pas d’antécédents familiaux apparents de SLA, et les patients commencent habituellement à développer des caractéristiques de la maladie vers la fin de la cinquantaine ou au début de la soixantaine.
  • SLA familiale ou héritée : ce type est génétique et se produit plus d’une fois dans une famille. Les signes et symptômes  apparaissent généralement vers la fin de la quarantaine ou au début de la cinquantaine.
  • SLA Guamienne : une incidence extrêmement élevée de SLA dont la cause n’est pas encore établie, a été observée à Guam et dans les territoires sous tutelle du Pacifique dans les années 50.
  • Complexe SLA, maladie de Parkinson et démence : ce trouble se caractérise par les signes et les symptômes de la SLA, en plus d’une série d’anomalies du mouvement connues sous le nom de parkinsonisme, y compris des symptômes comme des mouvements anormalement lents (bradykinésie), une raideur et des tremblements.

Les causes

Des mutations dans plusieurs gènes ont été impliquées dans la SLA familiale et contribuent au développement de la SLA sporadique. De nombreux facteurs environnementaux seraient à l’origine de la SLA sporadique. Il s’agit notamment de toxines telles que l’as bêta-méthylamino-alanine (BMAA), que l’on trouve dans les fruits de mer commerciaux, le tabac, les métaux, les solvants, les radiations et les champs électromagnétiques, les pesticides et les virus.

Incidence et prévalence

Selon l’Association de la SLA, le taux d’incidence de la SLA devrait être de 1,8 à 2 pour 100 000 personnes, ce qui équivaut à entre 5 760 et 6 400 nouveaux diagnostics par an. Si l’incidence de la SLA augmente avec l’âge, généralement à partir de la quarantaine et jusqu’à l’âge de 80 ans environ, la maladie peut néanmoins survenir chez les personnes dans la vingtaine et la trentaine.

Astuces pour manger sainement avec un budget serré

Il est vrai que les aliments malsains sont moins chers et plus accessibles que les aliments santé. Heureusement, il est possible de manger sainement avec un budget raisonnable, car il existe des aliments sains qui restent bon marché où que vous soyez dans le monde.

Les protéines

Que vous cherchiez à vous muscler, à maigrir ou simplement à améliorer votre qualité de vie, un apport adéquat en protéines sera crucial pour parvenir à un bon résultat. Malheureusement, cela peut être coûteux et la plupart des gens n’en ont pas assez. Il reste cependant des sources de protéines bon marché.

1.Les œufs entiers

Source de protéines extrêmement bon marché mais complète sur le plan nutritionnel, les œufs font partie des meilleurs aliments de base. Et, ils ne vont pas augmenter votre taux de cholestérol car contrairement à ce qu’en disent les médias grand public, des études ont démontré à maintes reprises que le cholestérol alimentaire a peu ou pas d’impact sur le cholestérol sanguin.

2.La viande et la volaille

Le poulet, la dinde et le porc demeurent relativement bon marché toute l’année et sont tous d’excellentes sources de protéines. Le bœuf est aussi un concentré de protéines, mais il est généralement plus onéreux. N’hésitez pas à acheter les coupes moins chères ou plus grasses.

3.Le poisson

Les bienfaits de la consommation de poisson sont nombreux, ce qui justifie son prix élevé. Parmi les poissons qui sont vendus à des prix constamment bas, vous pouvez retrouvez :

  • le thon en conserve,
  • le maquereau,
  • la sardine,
  • le goberge.

4.Les haricots et lentilles (les légumineuses)

Aliments de base pour les végétariens, les haricots, les pois chiches et les lentilles, très accessibles financièrement, fournissent beaucoup de protéines et de glucides. Alternative à la viande, les légumineuses ont une valeur nutritive qui varie selon le type que vous choisissez.

5.Les protéines en poudre

Moyen économique, efficace et pratique d’augmenter l’apport quotidien en protéine, la poudre de protéine est un simple supplément, et n’est en aucun cas essentielle à votre alimentation.

Les glucides

Contrairement aux avis de certains ” professionnels ” qui affirment que les glucides font grossir, une consommation modérée de glucides est  un excellent complément à votre régime alimentaire et procure une multitude de bienfaits pour la santé physique, mentale et même émotionnelle. Il est cependant important de manger principalement des sources naturelles de glucides comme les fruits, les légumes et les grains entiers, en limitant les versions transformées et raffinées.

1.Les légumes

Certains légumes ont tendance à être un peu chers, mais ils fournissent tellement d’éléments nutritifs qu’ils valent parfois la peine d’être consommés. Cependant, il existe d’autres légumes qui offrent un excellent rapport qualité-prix, notamment :

  • la carotte
  • l’oignon
  • la citrouille
  • la betterave
  • le chou
  • le chou-fleur

Tandis que les légumes frais ont certainement meilleur goût, les légumes congelés sont moins chers et sont censés être plus riches en nutriments car ils sont gelés au moment de leur récolte.

2.Les fruits

Il va sans dire qu’à l’instar des légumes, les fruits sont excellents pour la santé. Si les variétés congelées ou en conserve sont les moins chères, les fruits consommés frais (orange, kiwi, pomme, banane) restent meilleurs.

3.Les glucides amylacés et les grains entiers

Bien que l’élimination des féculents, préconisée par les partisans du Paleo Diet, puisse être un excellent moyen de perdre du poids, ce n’est pas la seule façon d’améliorer votre santé et votre physique. A la fois source d’énergie et source de calories, il convient en effet de consommer moins de féculents en période d’inactivités et d’en consommer davantage les jours où vous êtes le plus actif.

Les graisses

Si vous êtes en surpoids, la graisse n’est pas à proscrire. En effet,  certaines matières grasses offrent une myriade d’avantages pour la santé, sans lesquels nous ne pourrions pas fonctionner correctement. Il n’est pas question de manger plus de gras, mais plutôt de se concentrer sur la consommation de graisses de meilleure qualité, en évitant notamment les acides gras trans contenus dans la malbouffe et les plats préparés.

1.Les produits laitiers

Les produits laitiers sont un moyen abordable d’incorporer des graisses de meilleure qualité dans votre alimentation. Si le fromage et le lait sont tous deux délicieux, le yaourt grec est particulièrement utile en voyage car il contient de ” bonnes bactéries ” qui vous aideront à combattre les insectes nuisibles.

2.Les fruits à coque et graines

Les noix et les graines sont généralement très chères. Bien qu’ils contiennent une quantité énorme de calories, leur prix souvent trop élevé n’est cependant pas justifié. Les beurres de noix sont beaucoup plus économiques et constituent une meilleure collation, à condition qu’ils soient 100% naturel qu’ils ne contiennent ni sucre ajouté ni sel.

3.L’huile d’olive vierge extra

Réduisant le risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cancer et de syndrome métabolique, l’huile d’olive extra vierge est depuis longtemps un aliment de base dans de nombreux régimes alimentaires sains. Préférez l’utilisation d’un vaporisateur pour la consommation de cette huile naturellement riche en calories et sujet à la surconsommation.

Comment booster naturellement notre système immunitaire ?

Actuellement, notre objectif santé a beaucoup plus à voir avec le renforcement de notre système immunitaire tout au long de l’année qu’avec le fait de survivre à la saison de la grippe de cette année. En effet, lorsqu’on constate que près d’un homme sur deux et d’une femme sur trois sont aujourd’hui confrontés à un diagnostic de cancer, il est impératif de soutenir et de renforcer continuellement notre fonction immunitaire pour vivre sans cancer et en bonne santé !

Les changements saisonniers, le vieillissement et le stress de tous les jours peuvent nous épuiser et surtout, affaiblir notre système immunitaire. L’utilisation de suppléments naturels et d’aliments santé ainsi que le changements de style de vie tout au long de l’année peuvent nous aider à maintenir notre force et à rester en bonne santé.

Voici les 10 impératifs que nous estimons essentiels pour renforcer notre système immunitaire :

1.Le sommeil

Un mauvais sommeil nuit à notre fonction immunitaire, multiplie nos chances de tomber malade, diminue notre longévité et affecte considérablement notre capacité à combattre le cancer. Pour être en forme, il nous faut au minimum 7 heures de sommeil par nuit.

2.Le curcuma

A l’heure actuelle heureusement, le curcuma est plus largement disponible. Cet épice douce empêcherait en effet la prolifération des cellules cancéreuses et agirait sur presque tous les types de cancer. Son composé actif, la curcumine, a la capacité de tuer et de favoriser simultanément une croissance cellulaire saine. Il peut être pris sous forme de jus ou sous forme de capsules (biologique seulement). Pour profiter des bienfaits du curcuma, nous avons besoin d’un minimum de 95% de curcuminoïdes, soit environ 3 grammes, 3 à 4 fois par jour.

3.Les champignons médicinaux

Les champignons médicinaux sont de puissants stimulants immunitaires et devraient faire partie de nos habitudes de santé. Les champignons Shiitake, Reishi et Maitake renforcent le système immunitaire, augmentent notre résistance aux virus et empêchent la formation de tumeurs. Extrêmement riche en substances vitales, le champignon ABM (Agaricus Blazel Murill) est cliniquement un champignon efficace et puissant qui combat le cancer et régule tout le système immunitaire.

4.La vitamine C

Augmenter notre dose de vitamine C est aussi l’un des moyens les plus faciles de stimuler notre fonction immunitaire. Si une carence en vitamine C est souvent facteur d’infection et de maladie, il faut savoir que la prise de cette vitamine même à fortes doses n’est pas dangereuse et n’entraine aucun effet secondaire. La vitamine C peut briser les barrières lipidiques des cellules et augmenter l’absorption jusqu’à 90 % pour améliorer la santé cardiovasculaire et prévenir les virus, les maladies et le cancer.

5.La vitamine D

Testée cliniquement, la vitamine D a la capacité de réduire le risque de 17 types différents de cancer. La carence en vitamine D est liée à de nombreux troubles auto-immuns et directement corrélée aux décès par cancer. Cette vitamine aide à tuer les virus, les champignons et les bactéries. Le soleil reste la meilleure source de vitamine D, et 20 à 30 minutes d’exposition par jour, tôt le matin ou en fin d’après-midi, est suffisant pour assurer l’apport journalier.

6.La soupe de poulet

Rien ne fonctionne mieux pour stimuler notre esprit et notre système immunitaire qu’un bol de soupe au poulet fait maison. Idéal pendant la saison du rhume et de la grippe, le poulet fournit de la cystéine et des acides aminés qui brisent la congestion, tandis que la soupe chaude, très hydratant, renforce le mouvement des globules blancs.

7.Le zinc

Alors qu’un régime à base de plantes réduit l’inflammation et crée un environnement alcalin, notre corps a besoin de zinc pour soutenir l’immunité et lutter contre l’inflammation. Les produits d’origine animale tels que le bœuf, le poulet, les mollusques ou l’agneau nourris à l’herbe biologique sont de meilleures sources que les plantes (légumineuses et noix).

8.L’ail

Les composés d’acide sulfurique dans l’ail sont suffisamment forts pour éliminer les bactéries et les infections, tandis que des études montrent que la consommation d’ail peut réduire le risque de développer plusieurs types de cancer, notamment les cancers du tractus gastro-intestinal. Il est recommander d’utiliser de l’ail frais pour un bénéfice maximal, car la chaleur peut réduire son efficacité.

9.Le sélénium

Quand on parle de stimulateurs immunitaires, nous entendons rarement parler du sélénium. Cependant, cette substance joue un rôle très important dans la lutte contre le cancer, notamment parce qu’elle réduit le risque de plusieurs cancers et aussi parce qu’elle est considérée comme un “minéral miracle” pour ses qualités immunitaires.

10.Les probiotiques

Notre corps contient dix fois plus de bactéries que de cellules. Les bactéries amicales n’attaquent pas seulement les bactéries pathogènes et les champignons, mais elles déclenchent également des réactions appropriées des globules blancs aux envahisseurs. Étonnamment, l’une des principales fonctions des bactéries amicales est de stimuler notre système immunitaire. En mangeant des aliments riches en probiotiques et en maintenant une bonne flore intestinale, nous maintenant un système immunitaire sain.